La nouvelle est sortie ce matin, dans les médias sociaux comme Twitter et rapidement, ça a été repris dans le web, à la télé et à la radio.

Peu de détails mais ça s’inscrit dans la suite de la Commission Charbonneau où l’on avait appris qu’au-delà des conclusions des commissaires France Charbonneau et Renaud Lachance, les travaux de l’Unité permanente anti-corruption (UPAC) se poursuivaient.

Et bien, après avoir été frustrés par l’absence complète de blâme dans le rapport final de la Commission Charbonneau, les citoyens assistent, ce matin, à une nouvelle frappe de l’UPAC.

nathalie-normandeau-au-micro

Tout le monde est un peu pris par surprise mais voici ce qu’on sait.

Ce matin, les agents ont amené au poste 7 personnes dans les régions de Québec, Montréal et Charlevoix. Il s’agit de…

  1. Nathalie Normandeau
  2. Marc Yvan Côté
  3. Bruno Lortie
  4. Mario Martel
  5. France Michaud
  6. Ernest Murray
  7. François Roussy

Des chefs de complot, de fraude, d’abus de confiance et de corruption de fonctionnaires frappent ainsi d’ex-politiciens. Ont été fusionnées les enquêtes Joug et Lierre. Des représentants du PLQ et du PQ sont touchés, mais les têtes d’affiche sont libérales a appris La Presse.

upac-nathalie-normandeau

upac-marc-yvan-cote

upac-bruno-lortie

upac-france-michaud

Chacune de ces personnes arrêtées a sa propre histoire post-Commission Charbonneau mais c’est Nathalie Normandeau, après avoir été mentionné quelques 175 fois dans le rapport final de la Commission, retient le plus l’attention.

emission-normandeau-duhaime

L’ancienne ministre du régime libéral de Jean Charest, Nathalie Normandeau s’est illustrée à la station de radio FM93 de Québec, à l’émission du midi, avec son collègue Éric Duhaime, co-animateur de l’émission éponyme Normandeau-Duhaime. Nul doute que si Mme Normandeau n’avait pas été arrêtée, on l’entendrait sûrement commenter cette importante frappe de l’UPAC, sur l’heure du midi. Éric Duhaime le fera surement pour elle.

normandeau-la-pointe-de-l-iceberg

renaud-lachance-fait-l-autruche

normandeau-a-tout-appris-de-charest

Plusieurs citoyens attendent depuis longtemps que justice soit faite pour le climat politique toxique des années libérales du règne de Jean Charest ou Nathalie Normandeau en menait large, notamment en tant vice-première ministre du Québec.

Il faudra attendre pour connaître tous les détails mais la journée s’annonce très intéressante pour quiconque s’attend à une suite policière aux travaux entrepris dans le cadre de la Commission Charbonneau qui, elle, s’est terminée sans aucun blâme.

Shares