250,000 spectateurs pour Céline

À lire aussi

Le coaching santé dans les médias sociaux

Les idées ne manquent pas dans le créneau des coachs de santé qui utilisent de manière intensive...

Les logements qui appauvrissent leurs locataires

La location d'un logement peut s'avérer pratique pour un locateur qui souhaite n'y rester qu'un temps...

Le 3e lien n’est pas aussi performant que le télétravail pour soulager le réseau routier

L'idée d'un 3e lien entre Québec sur la rive-nord et Lévis, sur la rive-sud, nous fait espérer...

Ce sont finalement (environ) 250,000 spectateurs qui se sont massés sur le terrain des sports des plaines d’Abraham pour venir entendre et voir Céline Dion et ses amis, célébrer à leur façon le 400e de Québec.

Il y avait aussi des milliers de spectateurs sur la Grande-Allée et dans les autres rues attenantes au site du spectacle. On peut donc parler d’un succès de foule qui, selon certains analystes, dépasse le nombre atteint au show de Paul McCartney.

Les autorités rapportent une cinquantaine de cas de déshydratation, au cours de la journée. Il faudrait peut-être se dompter et installer plus d’abrevoirs publics sur les plaines mais ça, c’est un tout autre débat!

Côté qualité du spectacle, les effets visuels, sur le site et vu des airs, étaient irréprochables. Le son, quant à lui, n’a pas fait l’unanimité puisqu’il était de qualité inégale, selon l’endroit où l’on se trouvait. Les spectateurs qui ne détenaient pas de billets VIP n’ont pas pu voir l’émotion qui était à son comble entre Céline, Jean-Pierre Ferland et Ginette Reno lors des dernières chansons parce que même avec l’écran géant, c’était difficile de bien voir ce qui se passait sur la scène.

Malgré l’immense marée humaine, les gens de Québec ont prouvé, une fois de plus, qu’ils sont les champions du civisme. La police ne rapporte d’ailleurs incident notable. Les forces de l’ordre étaient passablement visibles, un peu partout sur le site et ce, tout au long de la journée.

L’évacuation des lieux a pris une trentaine de minutes mais certains fans ont dû attendre leur autobus pendant plus d’une heure. Les automobilistes ont aussi dû s’armer de patience car le secteur était embourbé à la fois par les véhicules -et- les milliers de piétons.

Certains spectateurs auraient souhaité plus de chansons “qui bougent” et qui reflètent plus fidèlement le répertoire à succès de Céline Dion mais dans l’ensemble, il semble que l’opinion générale en regard de ce grand “happening” soit très positive.

À quand le prochain rendez-vous avec Céline, dans la vieille Capitale?

Tags: céline dion, spectacle de céline, céline sur les plaines, plaines d’abraham, céline à québec, céline au 400e, circulation, autobus, véhicules, piétons, transport en commun, rtc, grande-allée, québec, les plaines, show sur les plaines, céline et ses amis, spectacle mémorable, moments forts

Claude Gélinashttps://videos.claude.ca/
Passionné des communications numériques, du développement web, de l'infographie et des avancées technologiques, au sens large.

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Plus récents billets

Service téléphonique débordé à la RAMQ

Le site web de la Régie de l'assurance-maladie du Québec (RAMQ) n'en fait aucune mention mais à...

Cannabis: l’âge légal passe à 21 ans dès le 1er janvier 2020

Les consommateurs de cannabis âgés de 18 à 21 ans devront se plier à la Loi 2, intitulée "Loi resserrant l'encadrement du...

Portrait des 0-5 ans au Québec

Entre les âges de 0 à 5 ans, les tout-petits dépendent entièrement de leur parent ou tuteur pour vivre. L’Observatoire des...

Stockage des données… dans du verre

Microsoft travaille présentement avec le Centre de recherche d'optoélectronique de l'université de Southampton, en Grande-Bretagne, sur le Projet Silica (ou "Project Silica",...

Stéphane Blais, candidat dans Jean-Talon

La démocratie directe intéresse de plus en plus d'électeurs qui apprécient cette approche présentement utilisée, avec succès, en Suisse. Après tout, pourquoi...

D'autres billets à découvrir

commodo elit. ut dictum vulputate, porta. ultricies ante. non quis quis, ipsum