Régis Labeaume ne manque pas d’idées pour dépenser l’argent des citoyens de Québec.

En effet, on apprend qu’un cadeau suisse datant de 2008, destiné à honorer le 400e anniversaire de la ville de Québec, arrivera enfin dans la Vieille Capitale… en 2014.

C’est le Canton du Jura, en Suisse qui nous offre une horloge dont le mécanisme est haut de 3,5 mètres et dont le poids atteint les 1,500 kilos.

Au départ, cette horloge suisse grand format devait être installée à l’intérieur de la bibliothèque Gabrielle-Roy mais en fin de compte, elle sera installée aux côtés de l’Hôtel-de-ville de Québec… à l’extérieur.

Combien va nous coûter cette installation? Régis Labeaume a confirmé qu’il en coûterait 407,000$ pour installer le mécanisme dans un monument qui coûtera 45,000$ à concevoir. C’est ainsi qu’on arrive à 450,000$ pour une horloge mais le maire Labeaume avise que ce sera une grosse attraction touristique et en ce sens, ce sera un investissement.

Les citoyens de Québec qui ont vu des hausses importantes de leurs comptes de taxes ainsi que d’à peu près tous les frais municipaux aux cours des dernières années ne seront peut-être pas aussi enthousiastes à voir ce genre de projet brûler l’argent qu’ils ont été forcés de donner à leur administration municipale.

On ne blâmera pas les citoyens de Québec de se demander pourquoi c’est l’ensemble des citoyens qui va devoir payer un monument de la sorte. C’est très agréable de recevoir un cadeau mais si ça nous coûte environ un demi-million de dollars pour le mettre en valeur, sans oublier tous les frais liés à son entretien que M. Labeaume évite soigneusement de mentionner, on peut se demander si tout cet argent est bien investi.

Fort de sa réélection récente, on sent que Régis Labeaume n’est pas trop inquiet de dépenser l’argent des contribuables pour ça et en plus, ça lui donne l’occasion de faire un beau voyage en Suisse pour aller personnellement recevoir le cadeau… tout ça aux frais des contribuables, encore une fois.

Peut-être que Régis Labeaume sait quelque chose que nous ne savons pas et que le monde entier va converger vers Québec pour venir admirer notre belle horloge suisse. Si c’est le cas, qu’il nous offre une quelconque assurance que cet argent n’est pas dépensée de manière farfelue!

Au moins, on peut se consoler en se disant que cette somme frôlant le demi-million retournera dans l’économie locale. En souhaitant que ce soit ensuite dépensé ici. Si c’est le cas, au moins, ce sera un pas dans la bonne direction. Peut-être que des artisans locaux pourront profiter de cette vitrine pour faire connaître leurs talents. Enfin bref, il y a peut-être du bon, dans tout ça.

Pour le contribuable moyen qui doit se serrer la ceinture pour payer son compte de taxes et la pléthore de frais imposés par la ville de Québec, c’est inquiétant d’apprendre que des sommes aussi importantes sont engagées dans des projets aussi triviaux.

Il faut dire que Régis Labeaume a un bon pressentiment pour son horloge alors au lieu de regarder sa montre ou son téléphone portable, il pourra désormais regarder par sa fenêtre pour voir s’il a la bonne heure!

Laisser un commentaire