Absence de confiance envers les automobilistes de Québec

À lire aussi

L’eau distillée et ce que 24 docteurs en pensent

Buvez-vous de l'eau distillée? Car oui, vous pouvez boire de l'eau distillée. Il n'y...

L’élection partielle dans Jean-Talon

C'est la démission inattendue du Libéral Sébastien Proulx qui a déclenché une élection partielle dans la circonscription...

Le coaching santé dans les médias sociaux

Les idées ne manquent pas dans le créneau des coachs de santé qui utilisent de manière intensive...

Ce n’est pas jojo, le juge Bernard Godbout de la Cour Supérieure vient de débouter la ville de Québec et son ineffable maire Labeaume qui voulait forcer les policiers à taxer davantages les automobilistes, via une augmentation du nombre de contraventions.

En tant que citoyens, il faut célébrer le fait que la police a émis moins de contraventions et que, oh surprise, il y ait eu -toutes proportions gardées- aucun changement notable dans la fréquence ou la gravité des accidents de la route… il y aurait même une diminution!

Mais le maire Labeaume veut du “cash”!

Alors il est parti en guerre contre les policiers qui, tout aussi entêtés que le maire, ont décidé de mettre la pédale douce sur les contraventions. Je n’ai entendu que très peu de citoyens se plaindre à grands cris de cette situation. Les lettres dans les journaux réclamant plus de “tickets” venaient semble-t-il de sympatisants pro-Labeaume…

C’est quand même ironique que le maire Labeaume sortes des argument, par ailleurs totalement déboutés en Cour, voulant que la diminution dans l’émission de contraventions ait mis la sécurité de la population en péril alors que d’autre part, il demande au monde entier de venir à Québec, pendant les fêtes du 400e!

Alors un magistrat a remis le général (ou maire, c’est selon) Labeaume à sa place et ses arguments de pacotille ont été tellement démolis par le juge Godbout qu’on ne peut s’empêcher de se demander sur quoi d’autre le maire a exagéré pour arriver à ses fins.

Les policiers de la ville de Québec doivent comprendre le bon sens aussi. Ils ne font pas pitié et grâce à leur généreux salaire, ils font partie de la classe de citoyens parmi les plus riches. Tant mieux pour eux s’ils se sont bien tirés d’affaires en négociant des hausses dans le passé mais là, les taxes municipales ne cessent de monter et les citoyens sont à bout de souffle alors il faut qu’ils se comptent chanceux de recevoir autant d’argent pour un service qui pourrait être offert pour beaucoup moins cher.

Le maire Labeaume fait bien de combattre l’avarice du syndicat des policiers de Québec mais en sortant des arguments d’une inepsie rare pour parvenir à ses fins, il se discrédite sérieusement auprès de ses concitoyens qui voient maintenant plus clair dans ses méthodes de guerre.

Qui plus est, le maire Labeaume exprime ouvertement, de manière indirecte mais claire, qu’il n’a aucune confiance envers les automobilistes de Québec — comme s’ils n’étaient qu’une vulgaire meute de conducteurs enragés, incapables de s’auto-discipliner.

Il aurait voulu traiter les automobilistes de Québec d’irresponsables qu’il n’y se serait pas pris autrement!

Les citoyens de Québec méritent (beaucoup) plus de respect que ça, à la fois du maire -et- des policiers. Il y a un manque de maturité évident, dans les deux camps.

Si les deux parties pouvaient se comporter en adultes raisonnables et conduire des négociations de bonne foi, ce serait vraiment bien mais bon, avec un entêté d’une part et un syndicat “tête de cochon” de l’autre, il ne faudrait pas s’attendre à trop de miracles… tout ça, pendant que les citoyens de Québec paient pour leur cirque sans avoir de réelle voix dans le débat, quelle folie!

Tags: police, policiers, québec, régis labeaume, maire labeaume, négociations, cour supérieure, juge bernard godbout, juge godbout, conflit de travail, moyens de pression, citoyens, taxes municipales, services municipaux, bonne foi, mauvaise foi, sécurité routière, accidents, population, fêtes du 400e, 400e de québec

Claude Gélinashttps://videos.claude.ca/
Passionné des communications numériques, du développement web, de l'infographie et des avancées technologiques, au sens large.

Laisser un commentaire

Plus récents billets

RDL: Andrée Laforest ne veut pas être dérangée

Pour ceux qui ne connaissent pas Andrée Laforest, c'est la députée caquiste pour Chicoutimi qui officine en...

La Régie du logement sert mal les locataires

Au Québec, les locataires qui habitent des appartements peuvent faire appel à la Régie du logement (RDL). À titre...

Service téléphonique débordé à la RAMQ

Le site web de la Régie de l'assurance-maladie du Québec (RAMQ) n'en fait aucune mention mais à l'usage, il appert que le...

Cannabis: l’âge légal passe à 21 ans dès le 1er janvier 2020

Les consommateurs de cannabis âgés de 18 à 21 ans devront se plier à la Loi 2, intitulée "Loi resserrant l'encadrement du...

Portrait des 0-5 ans au Québec

Entre les âges de 0 à 5 ans, les tout-petits dépendent entièrement de leur parent ou tuteur pour vivre. L’Observatoire des...

D'autres billets à découvrir

sem, Nullam dictum Curabitur facilisis fringilla sed quis, leo. Donec felis