Juste avant de parler de la suspension de Jeff Fillion, une mise-en-contexte s’impose.

Alexandre Taillefer a décidé de parler du suicide de son fils et ce dernier, dans ses moments de désespoir, aurait écrit des commentaires à connotation suicidaire sur la plateforme Twitch qui appartient à Amazon, le géant américain de la vente de livre, en ligne (et bien d’autres choses).

photo-d-alexandre-taillefer-a-tlmep-avril-2106

M. Taillefer a profité de son passage à l’émission Tout le monde en parle pour blâmer Amazon qui n’a pas détecté les commentaires de son fils.

Rappelons que Thomas, le fils d’Alexandre Taillefer, s’est enlevé la vie à l’âge de 14 ans, le 6 décembre. Une tragédie. Personne ne remet ça en question.

Plus précisément, voici ce qu’Alexandre Taillefer a déclaré:

“Amazon, qui est capable de détecter que tu veux des souliers rouges par les mots-clés, ne fait rien si tu écris suicide.”

En clair, il croit que l’entreprise Amazon devrait se responsabiliser à l’endroit des messages suicidaires diffusés sur ses différentes plateformes internet.

L’ancien “dragon” a aussi ajouté:

“On pense que tout nous réussit… de toute évidence… ça peut arriver à tout le monde… c’est mon plus grand échec.”

Il a ensuite déclaré:

“C’est la pire chose que quelqu’un peut vivre.”

Alexandre Taillefer a également souligné qu’il a tenté, en vain, d’expliquer le geste incompréhensible de Thomas, qui n’a pour ainsi dire envoyé aucun signe de détresse à ses parents, sinon un “bye” écrit sur un Post-it collé sur l’écran de son ordinateur.

Un authentique drame. Pour vrai.

Contexte de “dragon”

Disons qu’avec son passage aux “dragons” qui ont pour habitude de (trop souvent) détruire et humilier les entrepreneurs qui se présente devant eux ou encore, de les acheter à rabais parce qu’ils sont riches et jouent leur carte d’opportunistes à fond, Alexandre Taillefer et ses riches complices télévisuels ne se sont pas faits que des amis.

En fait, les “dragons” qui passent pour des “durs” en affaires sont également perçus comme des “abuseurs d’entrepreneurs” alors ce n’est pas tout le monde qui les portent dans leur cœur.

Qu’importe, un drame est un drame mais quand même, ça donne une idée du contexte général.

Tweet de Fillion

Qu’on l’aime ou non, le style de l’animateur de radio Jeff Fillion lui appartient et après avoir donné l’impression de s’être un peu assagi, avec son micro à Énergie et ses entrevues croisées avec Éric Salvail (qui aurait cru qu’il en arriverait là) il semble qu’au fond, il demeure versé dans les actions choc et cette fois-ci, avec Alexandre Taillefer, c’est un tweet qui lui aura coûté sa suspension.

622x250_Jeff_Fillion

energie-suspend-jeff-fillion

Un peu moins de deux ans après son retour dans une station de radio FM, il s’est fait suspendre d’Énergie 98,9 à Québec pour avoir tweeté ce qui suit, dans le compte d’Alexandre Taillefer:

le-tweet-de-jeff-fillion-a-propos-d-alexandre-taillefer-et-amazon-avril-2016

On peut lire et interpréter ce tweet à différents degrés.

Ce qu’on comprend, c’est que Jeff Fillion comprend, dans les propos d’Alexandre Taillefer, une tentative de mettre sur les épaules d’Amazon (au moins en partie) le fait que son fils se soit suicidé.

Jeff Fillion aurait voulu, selon cette interprétation purement spéculative, se moquer d’Alexandre Taillefer qui met la faute sur Amazon plutôt que d’assumer la pleine responsabilité de ce qui s’est produit, ayant trait au suicide de son fils.

Alexandre Taillefer aurait rapidement obtenu l’attention de la direction de Bell Média, propriétaire d’Énergie.

Olivier Racette, porte-parole de Bell Média a déclaré: “M. Fillion a tenu des propos publics offensants qui ne rencontrent pas le Code de conduite de Bell ni ne reflètent notre engagement envers la communauté. Il a été suspendu de ses fonctions chez Bell.” — rien sur une possible ré-intégration, juste une suspension, sans appel.

Ainsi, le tweet de Jeff Fillion a été interprété négativement et ça lui a valu une suspension, ipso-facto.

Alexandre Taillefer n’a pas été tendre envers Jeff Fillion, sur les ondes de Paul Arcand, au 98,5, à Montréal. Son côté “dragon” qui ressort, probablement.

Suite au tweet

Naturellement, le compte Twitter de l’animateur a aussi été suspendu et il n’est plus possible de consulter l’original du tweet.

Pour l’instant, Alexandre Taillefer dit ne pas vouloir intenter de poursuite contre Jeff Fillion ou la station Énergie 98,9. Il a cependant tweeté ce qui suit:

reponse-d-alexandre-taillefer-a-jeff-fillion-avril-2016

Notons que Jeff Fillion s’est expliqué lundi, le 18 avril 2016, en fin de journée, à Énergie, précisant qu’il n’avait pas lu l’article en question (à l’origine de son tweet), dans sa totalité: “Si j’avais à le réécrire, et bien peut-être que je le referais différemment ou je l’expliquerais mieux” a-t-il dit.

Coup bas? Manque de jugement? Blague mal dosée?

Difficile de comprendre exactement ce que Jeff Fillion a fait mais force est d’admettre que si c’était à recommencer, l’animateur-vedette s’y prendrait peut-être différemment.

Pour l’instant, Jeff Fillion est suspendu et c’est l’animateur Maxime Tremblay, qui anime habituellement l’émission 100% entre 13h et 15h qui le remplace, à Énergie.

 

Addendum [mercredi, 20 avril 2016]

Au lendemain de sa suspension, Jeff Fillion a finalement été congédié, mercredi, à 13h. Bell Média l’a annoncé via Twitter. 

jeff-fillion-congedie-par-bell-media

 

Nouvel addendum [jeudi, 21 avril 2016]

Jeff Fillion reviendra sur les ondes de sa Radio Pirate dès lundi, le 25 avril 2016.

Shares