Altura, pour habiter le ciel

À lire aussi

Le coaching santé dans les médias sociaux

Les idées ne manquent pas dans le créneau des coachs de santé qui utilisent de manière intensive...

Les logements qui appauvrissent leurs locataires

La location d'un logement peut s'avérer pratique pour un locateur qui souhaite n'y rester qu'un temps...

Le 3e lien n’est pas aussi performant que le télétravail pour soulager le réseau routier

L'idée d'un 3e lien entre Québec sur la rive-nord et Lévis, sur la rive-sud, nous fait espérer...

Vous aimeriez habiter un condominium installé dans le ciel de Ste-Foy, avec une vue imprenable?

Si c’est votre cas, vous pourriez vouloir opter pour l’Altura, une tour de condominiums unique en son genre, érigée le long du boulevard Laurier, à la hauteur de la route de l’Église. Du 14e au 28e étage, il est possible d’acheter différents types d’unités: standard (3 1/2), spacieux et penthouse. Vous pouvez même discuter d’une disposition, selon vos préférences.

Du simple pied-à-terre au penthouse panoramique, toutes les unités de la tour Altura offrent les mêmes propriétés: luxe, confort, tranquillité et vie urbaine trépidante à vos pieds.

Parmi les points forts de l’Altura, on retient le stationnement souterrain, les commerces et restaurants de proximité, à la base des tours ainsi que de nombreux étages de bureaux, dans les tours 1 et 3 (la 3 étant celle où se trouvent les condos Altura).

Si vous n’avez pas encore eu la chance de voir la vue, elle est vraiment belle. Qu’importe la direction, les plans de vue sont magnifiques mais celle donnant sur le fleuve St-Laurent semblent être les plus beaux. Évidemment, chacun a son propre avis, concernant la meilleure vue!

L’idée de ces condos, au nombre de 160, va dans le sens d’offrir du luxe, en hauteur, à ceux qui en ont les moyens. Une structure de béton armé, des façades composées de panneaux de béton et une fenestration en aluminium à double vitrage à haut rendement énergétique répondent aux besoins des propriétaires parmi les plus exigeants.

Il y a aussi des espaces communs distinctifs, notamment le 28e étage qui offre une piscine intérieure, trois terrasses extérieures, trois salons de détente avec vue imprenable, un salon de billard et un gymnase.

Cette vidéo présente, un peu, le projet:

C’est la tour à condominiums par excellence pour les baby-boomers qui veulent vivre au cœur de Ste-Foy mais qui n’ont plus envie de s’occuper de leur maison. Ménage, rénovations, déneigement, gazon et tant d’autres responsabilités qui viennent avec la propriété d’une maison n’ont tout simplement plus lieu ou encore, dans une bien moindre mesure, à l’Altura.

Parmi les plus importants voisins de la Tour Altura, on retrouve le ministère de la Justice, La Capitale, Place Laurier et le CHUL.

Pour ceux qui seraient intéressés à acheter leur condo à l’Altura, il reste encore des unités à vendre, au moment de publier ce billet.

Bravo au Groupe Dallaire pour cette réalisation unique, dans le ciel de Québec.

Claude Gélinashttps://videos.claude.ca/
Passionné des communications numériques, du développement web, de l'infographie et des avancées technologiques, au sens large.

Laisser un commentaire

Plus récents billets

Service téléphonique débordé à la RAMQ

Le site web de la Régie de l'assurance-maladie du Québec (RAMQ) n'en fait aucune mention mais à...

Cannabis: l’âge légal passe à 21 ans dès le 1er janvier 2020

Les consommateurs de cannabis âgés de 18 à 21 ans devront se plier à la Loi 2, intitulée "Loi resserrant l'encadrement du...

Portrait des 0-5 ans au Québec

Entre les âges de 0 à 5 ans, les tout-petits dépendent entièrement de leur parent ou tuteur pour vivre. L’Observatoire des...

Stockage des données… dans du verre

Microsoft travaille présentement avec le Centre de recherche d'optoélectronique de l'université de Southampton, en Grande-Bretagne, sur le Projet Silica (ou "Project Silica",...

Stéphane Blais, candidat dans Jean-Talon

La démocratie directe intéresse de plus en plus d'électeurs qui apprécient cette approche présentement utilisée, avec succès, en Suisse. Après tout, pourquoi...

D'autres billets à découvrir

vel, id Lorem dolor Praesent leo. neque. libero accumsan