Il n’y a pas encore lieu de trop s’en faire —mais— le taux de chômage, dans la belle ville de Québec, augmente avec chaque mois qui passe.

Selon Statistique Canada, le taux de chômage entre les mois de février et mars a augmenté de 0,4%, passant de 5,2% à 5,6%, à Québec. Sur la rive-sud, dans Chaudière-Appalaches, on parle d’une augmentation de 0,6% avec le passage du taux de 7,3% à 7,9% — les pertes d’emploi dans le secteur manufacturier font très mal et ce, sur les deux rives.

Somme tout, la région s’en tire mieux que plusieurs autres.

D’ailleurs, au Canada, le taux de chômage de 7,7% en février 2009 a augmenté à 8,0%, en mars, soit une variation de 0,3%.

augmentation_du_taux_de_chomage_au_canada

Cette progression de la hausse du taux de chômage au pays a été amorcée en octobre dernier. Au cours des 5 derniers mois, l’économie canadienne a perdu 357,000 emplois. C’est énorme!

Si vous faites partie des dizaines de milliers de chercheurs d’emploi, dans la région de Québec, ce n’est probablement rien pour ensoleiller vos journées.

En fait, pour dénicher un emploi à votre mesure, il faudra vous DÉMARQUER pour attirer l’attention des employeurs.

Pour ce faire, il existe un service ingénieux, offert par Emploi.qc.ca où vous pouvez publiciser à la fois votre profil —et— votre disponibilité, en vue de relever de nouveaux défis professionnels.

Ce service est offert à une prix très abordable compte tenu de la visibilité auprès de centaines d’employeurs à chaque jour.

Pour ceux qui se cherchent un emploi temporaire au salaire minimum, c’est préférable de s’en remettre à un “centre d’emploi du gouvernement” mais pour tous les autres travailleurs qui ont assez de fierté pour éviter de mettre leur carrière entre les mains d’un fonctionnaire, ce service permet de se faire voir là où ça compte.

Bien sûr, précisons qu’il existe (malgré tout) de bons fonctionnaires mais encore faut-il être capable de les trouver!

Imaginez, le budget 2009-2010 du gouvernement du Québec présente un déficit (estimé) de 3,9 milliards de dollars. Wow! Pensez à ce que ces “grands penseurs de l’État” peuvent faire pour votre carrière… en effet, ça fait peur.

Sérieusement, les travailleurs doivent se prendre en main, eux-mêmes, et cesser de compter sur l’État.

En passant, soyez conscients que les employeurs ont le beau jeu, en ce moment. Par exemple, le fait d’envoyer son curriculum vitæ à un employeur ne mène plus aussi facilement à une entrevue qu’auparavant.

Il faut désormais rivaliser d’ingéniosité pour se démarquer car les employeurs reçoivent des TORRENTS DE CANDIDATURES et seuls quelques travailleurs ont LA CHANCE d’être convoqués, pour une entrevue.

Autrement dit, plusieurs travailleurs vont devoir se transformer en experts de la recherche d’emploi… et vite!

pub_panneau_emploi_qc_ca

Notez que, pour tous ceux qui n’ont AUCUN BUDGET pour leur recherche d’emploi, le site Emploi.qc.ca reçoit aussi, sans aucun frais, votre plus récent cv pour le présenter à des employeurs triés sur le volet, vous épargnant ainsi de longues journées de démarchage.

La crise financière (et ses effets) n’épargnera pas notre région mais souhaitons que nous puissions résister à la récession, aussi longtemps que possible et surtout, bonne chance à tous ceux qui doivent se trouver un nouvel emploi.

Tags: emploi, offres d’emploi, emplois à québec, québec, ville de québec, lévis, rive-nord, rive-sud, chômage, statcan, statistiques, canada, travail, travailleurs, candidats, candidatures, ressources humaines, recruteurs, employeurs, bons emplois, taux de chômage

Shares