Si vous aimez marcher en forêt mais ne voulez pas trop vous éloigner de la ville, tout en ayant le fleuve St-Laurent à portée-de-pieds, vous aimerez aller faire une belle balade au sentier des Grèves.

Mais attention, il y a plus de 500 marches le long de ce sentier et si vous n’êtes pas trop en forme, ça va vous demander des efforts. C’est une marche de santé, certes mais c’est bien autre chose qu’une marche sur les Plaines d’Abraham ou au Bois de Coulonge.

Jetez un coup-d’œil à cet escalier…

sentier-des-greves-4

Le sentier des Grèves, c’est à flanc de falaise et c’est escarpé, d’où ces centaines de marches que vous aurez du plaisir à descendre mais que vous devrez OBLIGATOIREMENT remonter. On le précise parce que, sur place, il y avait des gens qui croyaient que ça “remontait de l’autre bord” mais non, il faut revenir sur ses pas afin de retourner à son auto, stationnée près du boulevard Champlain, à l’extrême est du sentier.

sentier-des-greves-5

D’ailleurs, il y avait une belle grosse cabane devant le stationnement et ça été démoli alors là, il n’y a même plus de toilettes ou de prise d’eau! Arrangez-vous, qu’ils disaient! Il y a juste du gravier où été situé la cabane. Ça fait probablement partie d’un “grand plan” dont personne ne nous a encore parlé!

Voici de quoi ça a l’air, sans la cabane…

sentier-des-greves-3

Parlant de grand plan, il va y avoir de gros changements le long du sentier, au niveau des rampes qui, en ce moment, sont munies de fils d’acier et qui devront désormais les enlever à la faveur de grilles d’acier. Toute une job, ça va sans dire! Alors attendez-vous à voir régulièrement des travailleurs enlever les fils d’acier —que des imprudents peuvent utiliser pour passer de l’autre côté de la rampe… au risque de leur vie— pour ensuite installer les grillages où il est impossible d’appuyer son pied ou sinon, dans une bien plus petite mesure qu’avec les fils.

Pour que vous compreniez bien, voici la rampe actuellement, avec les fils d’acier…

sentier-des-greves-1

Et voici la grille d’acier qui devrait se trouver sous chacun des segments de rampe, à la fin de l’opération…

sentier-des-greves-2

Enfin bref, c’est un sentier vraiment calme mais il semble y avoir de l’intendance qui y a cours, ne serait-ce que pour les rampes, au cours de l’été. Pour les poubelles, ça manque clairement d’amour alors il faudrait “mettre un gars de plus, là-dessus”!

sentier-des-greves-6 sentier-des-greves-7

Mais bon, le sentier livre des vues magnifiques, à commencer par celles sur le boulevard Champlain et les ponts Pierre-Laporte et de Québec.

sentier-des-greves-8 sentier-des-greves-9

Et lorsqu’on s’engage dans les sentiers, vers l’ouest, c’est magique parce qu’on s’approche, tout doucement, de la plage qui se laisse caresser par les vagues du fleuve St-Laurent.

sentier-des-greves-11 sentier-des-greves-10 sentier-des-greves-14 sentier-des-greves-12 sentier-des-greves-13 sentier-des-greves-15

Le fleuve St-Laurent n’est pas vraiment propre mais bon, si on se donnait les moyens, on pourrait assurément le rendre sécuritaire pour la baignade. Ce ne serait pas la plage idéale parce qu’elle est parsemée de roches mais avec les bons équipements, on pourrait probablement améliorer ça aussi. Enfin bref, se baigner dans le fleuve à cet endroit demeure un rêve un peu ambitieux mais bon, c’est permis de rêver!

Au moment où les photos ont été prises, il y avait d’ailleurs des campeurs sur le site. Ils ne dérangeaient personne et faisaient leur petite affaire. C’est un endroit magique, avec le bruit des vagues. Normal que ça attire des campeurs.

sentier-des-greves-16

Juste le fait d’avoir transporté leur équipement en bas des marches, on peut leur lever notre chapeau parce que c’est physiquement exigeant. C’est une occupation créative de notre territoire et ça fait de beaux souvenirs pour ceux qui s’installent là, le temps de se ressourcer, un peu.

Pour les aventuriers qui voudraient sortir des sentiers, c’est déconseillé parce qu’il y a encore de l’herbe à la puce, vous savez, la plante qui a l’air de rien et qui nous fait ensuite se gratter comme si on était soudainement transporté dans un segment de poil-à-gratter de Gaston Lagaffe! Il faut être très prudent et éviter cette herbe, comme le recommande ce panneau…

sentier-des-greves-attention-a-l-herbe-a-la-puce

Si vous allez au sentier des Grèves avec vos enfants, c’est très important de leur expliquer que ces herbes à la puce (ou “herbes à puce”, dans le langage courant) sont difficiles à différencier des autres plantes alors, pour cette raison, il importe d’éviter tout contact avec des plantes suspectes, au sol. Une once de prévention…

Il y a aussi le segment du dépôt à neige qui permet de voir à quel point nos rues sont sales et combien le fleuve fait, pour nous, un travail colossal de filtration de la neige qu’on déverse là, au dépôt Bigo, pendant tout l’hiver.

depot-bigo-1 depot-bigo-2 depot-bigo-3

Il y a bien des bassins de rétention de l’eau sale mais dès qu’il pleut, ça déborde directement dans le fleuve alors ça nous rappelle qu’à part bâtir un nouveau colisée pour satisfaire au maire Régis Labeaume, il y a plein d’autres projets d’infrastructure très importants dont il faudrait prendre charge, incluant le traitement de l’eau souillée émanant de nos dépôts à neige.

De l’autre côté du dépôt à neige qui fond vraiment lentement (avec de belles petites chutes, ça et là), il y a un autre escalier qui remonte à flanc de falaise.

sentier-des-greves-20 sentier-des-greves-21 sentier-des-greves-22 sentier-des-greves-23

Ce segment est vraiment très beau mais le sentier, à différents endroits, aurait besoin de poussière de pierre parce que c’est un peu trop inégal, même pour un aventurier!

On pense aussi aux enfants qui pourraient avoir envie d’un petit pipi, rendus aussi loin. On peut probablement envisager de faire ça comme en pleine nature mais pour un parc urbain, une aire de restauration aurait pu être ajoutée, surtout à cet endroit plus éloigné.

Alors voilà, vous avez une meilleure idée de ce que le sentier des Grèves vous réserve mais il faut y aller souvent pour voir à quel point les panoramas sont spectaculaires. Bonne marche!

Shares