Si le 7 avril 2014 venu, Catherine Dorion ne remporte pas le poste de député dans la circonscription de Taschereau, elle pourrait se recycler dans les vidéos humoristiques.

Malgré sa jeunesse, elle a beaucoup voyagé (une 30aine de pays) et cumule les diplômes, incluant une maîtrise en sciences politiques du King’s College à Londre en plus d’avoir joué dans l’Auberge du Chien Noir alors elle veut amener tout ça à ses concitoyens, via un éventuel poste de député provincial.

catherine-dorion-d-on-dans-tschereau-mars-2014

Elle aime —beaucoup— la plateforme d’Option nationale (ON) où l’indépendance est mise à l’avant plan et était de l’élection de septembre 2012 où Jean-Martin Aussant rêvait encore de faire élire quelques députés pour que son parti soit présent, en chambre, à l’Assemblée nationale.

Elle a plein de belles idées mais pour se faire entendre dans les médias, il faut souvent user d’ingéniosité et quand on fait partie d’une formation politique ayant moins de ressources, il faut doubler la dose. Or, c’est justement ce que Catherine Dorion a fait en publiant une vidéo politico-humoristique où elle ri des principaux travers qui pourraient nuire à une candidat.

Et c’est vraiment drôle, voyez par vous-même…

C’est vraiment drôle mais est-ce que ce sera suffisant pour vous faire “opter” pour Option nationale, dans Taschereau? Peut-être, peut-être pas mais Catherine Dorion se démarque et se fait connaître via un discours rafraîchissant qui se démarque des discours des grands partis politiques, comme le PQ, le PLQ et la CAQ qui passent autant de temps à combattre le bilan des autres partis qu’à vanter les mérites du leur.

On sent que cette candidate d’ON tente d’innover et justement, ça rejoint le souhait de plusieurs électeurs qui recherchent des politiciens capables de s’exprimer librement sans avoir l’air pris dans une ligne de parti. Même en 2012, Catherine Dorion tenait un discours cohérent avec sa ligne de pensée…

On dit qu’il y en a “pour tous les goûts”, au cours de cette campagne électorale provinciale mais là, avec cette vidéo rafraîchissante, on reconnait la puissance d’un message livré avec franchise et passion, qu’on soit d’accord ou non avec l’idéologie défendue.

Alors bravo à tous les politiciens —ou politiciens en devenir— qui font un bon usage du web pour atteindre les gens qui recherchent autre chose que les clips de 15 secondes qui passent aux nouvelles!

Laisser un commentaire