Le battage médiatique pro-vaccins bat son plein!

Les “grands médias” répètent sans arrêt la propagande gouvernementale et manquent cruellement de sens critique.

En fait, une majorité de citoyens REFUSENT le vaccin empoisonné du gouvernement mais les “grands médias” essaient de donner l’impression que “tout le monde se fait vacciner” alors que c’est faux, archi-faux.

Les Canadiens et les Québécois ont bien compris que malgré les discours-bonbon des têtes légères qui disent que le vaccin ne représente “aucun danger”, la réalité est toute autre. Parmi les composés chimiques empoisonnés que renferme l’actuel vaccin contre l’influenza A(H1N1), tel que vendu par GSK au gouvernement canadien, on retrouve du squalène, comme adjuvant.

Oui, du squalène.

Sur votre peau, il est largement inoffensif et même, parfois, bénéfique.

Mais…

Une fois injecté SOUS VOTRE PEAU, lors de la vaccination, il s’avère toxique et neurotoxique en plus d’aller se loger un peu partout dans votre corps, via votre système sanguin. Vous voulez une autre mauvaise nouvelle? Le squalène ne s’élimine pas naturellement alors, une fois que vous aurez été empoisonnés par cet adjuvant, vous serez pris avec pour le restant de vos jours. Beau cadeau empoisonné… payé avec NOTRE trésor public, bien sûr!

Et les “grands médias” restent largement muets, à propos du squalène.

Ils savent que pour recevoir les généreux contrats publicitaires du gouvernement et du duopole médico-pharmaceutique, ils doivent s’en tenir au discours officiel et éviter de dire la vérité sur les vaccins. S’ils se mettaient à dire la vérité au lieu de mentir sans arrêt, en répétant les “mensonges officiels”, les citoyens refuseraient tous de se faire vacciner.

En fait, les citoyens deviendraient conscients que leur meilleure arme contre un virus de grippe en continuelle mutation, c’est une excellente santé et de saines habitudes de vie.

Comme le nouvel ordre mondial et ses profiteurs-complices, à la tête de notre société, veulent nous maintenir dans notre relative médiocrité, ils lancent des campagnes de peur pour convaincre le plus de monde possible de se faire vacciner afin de les empoisonner et les lobotomiser, chimiquement.

En passant, la docteure Viera Scheibner, micropaléontologiste et chercheure reconnue dans le monde entier dans le domaine des vaccins (en ce qui a trait à leur efficacité et aux dangers qu’ils présentent), a déclaré que le squalène a contribué à la cascade de réactions pathologiques connues sous le nom de syndrôme de la Guerre du Golf, chez les militaires américains qui se sont fait vacciner pour aller servir leur terme, en Irak.

Grâce aux vaccins gorgés de squalène, les GIs américains souffrent (encore) le martyre…

  1. arthrite — inflammation aiguë ou chronique des articulations;
  2. fibromyalgie — syndrome polyalgique idiopathique diffus (SPID);
  3. lympho adénopathie angio-immuno-blastique — lymphome à cellules T, soit une maladie rare du sang proche de la maladie de Hodgkin;
  4. éruptions cutanées photosensibles — très douloureuses et persistantes;
  5. éruptions cutanées de type malar — symptômes semblables au lupus, s’attaque au visage;
  6. fatigue chroniqueaussi appelé encéphalomyélite myalgique, est une fatigue prolongée qui ne s’améliore pas beaucoup avec le repos et qui est accompagnée de différents symptômes;
  7. maux de tête chroniques — se manifestent par des brûlures, des picotements, des fourmillements, des écrasements;
  8. perte anormale des poils du corps — mène à une perte de l’estime de soi, dans plusieurs cas;
  9. lésions de la peau qui ne guérissent pas — phénomène pathologique particulièrement troublant;
  10. ulcères aphteux — si la lésion est à l’intérieur de la bouche, il s’agit d’un aphte;
  11. étourdissements — sensation que ça tourne à l’intérieur de la tête”;
  12. faiblesses — perturbant le cours normal des activités;
  13. pertes de mémoire — intensités diverse, pouvant mener jusqu’à la démence;
  14. crises cardiaques — pouvant être fatales.

C’est inquiétant, non?

Comment se fait-il que les “grands médias” ne disent RIEN à propos de ces symptômes du squalène?

Et ce n’est pas tout, en plus des 14 symptômes précédemment énumérés, il faut ajouter les sautes d’humeur, les problèmes neuropsychiatriques, les effets anti-thyroïdiques, l’anémie (du sang), le taux plus élevé de sédimentation des érythrocytes, le lupus érythémateux systémique, la sclérose en plaques (démyélinisation des fibres nerveuses du système nerveux central), la sclérose latérale amyotrophique (SLA), le syndrôme de Raynaud avec des paroxysmes d’insuffisance de sang dans les doigts et les orteils, le syndrôme de Sjogren avec une vision trouble, de la diarrhée chronique, des bouffées de chaleur noctures (très désagréables et qui empêchent de dormir) ainsi que divers degrés de fièvre.

Autrement dit, le squalène, c’est un poison pour l’homme, une fois qu’il est injecté sous notre peau.

Est-ce que vous voulez réellement vous faire injecter ce poison-là?

Injecté dans le corps, le squalène se qualifie comme arme bactériologique et lorsqu’on sait qu’il n’est qu’un ingrédient dans une soupe toxique contenant près de 70 composés tout aussi dangereux, on se demande pourquoi les “grands médias” se taisent et refusent de défendre le public contre ces cocktails infectes.

Amis Québécois, en vous faisant vacciner, en plus de courir le risque de vous faire injecter un virus vivant (quelques 5% des “chances”), vous êtes certain de vous faire injecter du squalène, à moins d’être un femme enceinte.

Ça devrait vous préoccuper, au plus haut point.

Dites NON à tous les vaccins et prenez soin de votre santé comme jamais auparavant pour opposer un système immunitaire qui fonctionne à son plein potentiel pour affronter le nanovirus mutagène de la grippe saisonnière, aviaire ou porcine.

Prenez du soleil, faites de l’exercice, favorisez les saines habitudes de vie et mangez-santé. Prenez vos multi-vitamines, vos minéraux, vos oligoéléments et souriez. Diminuez votre stress et changez votre état d’esprit pour en évacuer la peur.

Les Québécois savent très bien que la pandémie qui n’en est pas une n’est qu’une autre supercherie visant à vacciner et donc affaiblir la population. Une population malade, vulnérable et endettée étant beaucoup plus facile à contrôler.

En disant NON aux vaccins empoisonnés, vous n’aurez pas à vivre le reste de votre vie avec le squalène.

Même si les “grands médias” refusent de vous dire la vérité, vous devez faire confiance à votre instinct qui vous dit de ne pas laisser un gouvernement vous injecter n’importe quoi sous prétexte que nous vivons une pandémie qui, en réalité, n’est qu’un immense “spin médiatique” qui tourne à vide.

Tags: squalène, vaccins, non aux vaccins, dangers du squalène, vaccins empoisonnés, mensonges du gouvernement, gouvernements, santé, maladie, nouvel ordre mondial, nations unies, oms, duopole médico-pharmaceutique, composés toxiques, composés neurotoxiques, syndrôme de la guerre du golf, militaires malades, québec, états-unis, canada

Shares