(Billet originalement écrit le 27 juillet 2015)

Le nouvel amphithéâtre de Québec est une coûteuse aventure dans laquelle nous a plongé le maire Régis Labeaume et son équipe.

Certains voulaient le retour des Nordiques et la construction d’un amphithéâtre se voulait le morceau qui manquait pour convaincre la LNH de favoriser la venue (ou la création) d’une équipe de hockey professionnel, à Québec. Alors les centaines de millions de dollars ont été commis et s’est amorcée la construction de cette immense infrastructure.

centre-videotron-a-quebec

À ce jour, malgré l’ouverture imminente du Centre Vidéotron (oui, c’est le nom officiel de l’amphithéâtre), la LNH n’a rien annoncé qui confirmerait qu’une équipe de cette coûteuse ligue de hockey reviendrait à Québec. Les purs et durs continuent d’y croire, même si notre nouvel amphithéâtre n’offre que 64 000 m2 au lieu de la norme dans la Ligue nationale de hockey qui oscille entre 68 000 et 70 000 m2. Labeaume a voulu faire vite et il a dû faire des compromis, en chemin.

Alors on se ramasse avec un amphithéâtre qui va devoir se rentabiliser avec autre chose que du hockey professionnel.

Tout ça, pour ça…

Et les citoyens, dans tout ça?

Les citoyens sont relégués au rang de payeurs pour enrichir des étrangers incroyablement riches qui vont daigner faire un détour par Québec pour se remplir les poches, encore plus.

Wouhou!

C’est ça, l’idée géniale pour enrichir Québec?

Enrichir des étrangers? Madonna, Metallica, Shania Twain? Ce sont eux les moteurs économiques qui vont enrichir notre ville? Vraiment? Des emplois minables dans les concessions alimentaires et dans les boutiques de souvenirs?

Et même si la LNH accepte un jour de laisser s’installer une équipe de hockey ici, c’est clair que ça va coûter une fortune et Quebecor ne se gênera pas pour utiliser tous les leviers financiers à sa disposition. S’il n’y a pas de subvention, il y aura des montages fiscaux où les dépenses publicitaires du groupe seront d’une part des économies d’impôts et de l’autre, des revenus pour des filiales du “groupe”. C’est de la spéculation mais ce serait surprenant qu’il en aille autrement alors au final, ce sont les contribuables qui vont ENCORE payer l’essentiel de la note!

Mais ces mêmes contribuables, est-ce qu’ils en ont pour leur argent?

Qu’est-ce que le Centre Vidéotron leur offre, réellement? Une place assise (ou debout) pour assister à des évènements à grand déploiement? Ok… rien de bons pour la santé. Assoyez-vous et buvez votre bière et faisant semblant que vous êtes dans le coup. Crevez jeune et enrichissez la mafia médico-pharmaceutique au passage. C’est donc le fun des beaux spectacles avec le monde assis en “poules pondeuses” dans leur banc! Quelle belle société inconsciente de son pouvoir économique à créer autre chose qu’un véhicule d’enrichissement pour Vidéotron et son propriétaire, Pierre-Karl Péladeau (bientôt marié à Julie Snyder), ami de Régis Labeaume.

Pourquoi se faire taxer 400$ par tranche de 100,000$ d’évaluation de votre maison EN PLUS pour financer cet amphithéâtre qui n’enrichira principalement que Vidéotron, des artistes étrangers déjà très riches et peut-être, des joueurs de la LNH qui habitent (habituellement) ailleurs?

Pourquoi les gens de Québec acceptent-ils de se faire siphonner ainsi?

Pourquoi? C’est si essentiel que ça, le retour des Nordiques? Ou c’était juste le prétexte pour vampiriser les finances publiques afin de remettre la gestion d’un bel amphithéâtre tout neuf à Quebecor?

Qu’importe la raison, on est pris avec cette grosse patente où tout coutera cher, du stationnement aux billets, en passant par la bouffe poche qui sera vendue via des concessions sans inspiration. Vous voyez le genre. Ils vendent l’image du succès, du sport et de la réussite pour vous détrousser de votre argent en échange d’offres moyennes accompagnées de choix alimentaires sans nutrition. Pourquoi les gens acceptent ce genre d’insulte à leur intelligence? Probablement l’enthousiasme du moment et l’ignorance volontaire des conséquences d’un mode de vie axé sur la sédentarité et la malbouffe. Ça nous a tellement bien servi jusqu’à maintenant, pourquoi pas continuer (ironie)?

Enfin bref…

Si c’est ça que les gens veulent…

Ce qui est épouvantablement triste, c’est le fait que les gens de Québec passent à côté de ce qui aurait pu être réalisé avec 400 millions de dollars (ou 380).

Imaginez une ville qui met la santé de ses concitoyens au PREMIER PLAN de ses priorités, plutôt que de vouloir favoriser l’enrichissement unilatéral des milliardaires et des puissants.

Oui, une ville qui décide de bâtir, par exemple, un réseau de 10 centres multi-sports et culturels (de 15M$ chacun) reliés par des sentiers balisés pour favoriser la marche (100M$ pour le réseau). Toilettes publiques, points d’eau, pataugeuses, petites piscines et beaux points d’arrêts. Il y aurait même eu assez d’argent pour payer pour des fournitures en abondance, pour favoriser l’accès des plus pauvres, à ces infrastructures et ce, pendant des décennies!

Voilà une idée qui aurait permis à tous les citoyens de Québec d’aller faire de l’exercice, incluant de la baignade, près de chez-eux, en toutes saisons.

En tant que centres destinés à la fois aux sports et à la culture, il aurait été possible de favoriser la vie communautaire et les camps des jours des enfants, en été, auraient été plus beaux que les resorts familiaux (dans le Sud).

Mais non, au diable les citoyens, ça nous prend un “amphithéâtre” qui impressionne Gary Bettman!

Ayoye…

Du pain et des jeux.

“Version Québec”, au lieu de la Rome antique… avec Vidéotron qui joue le rôle de la “pom-pom girl”!

Venez vous appauvrir au Centre Vidéotron! Tout est cher mais hey, c’est donc le fun de payer trop cher pour que des milliardaires repartent subito-presto chez-eux avec encore plus de notre argent. C’était tellement bon de les voir se bouger le popotin, sur scène!

On rit, évidemment… on fait de l’humour pour mieux faire passer les choses.

Au fond, pourquoi ne pas en rire. Ceux qui veulent un “nouveau Colisée” sont servis (doublement parce que l’ancien va être détruit… ce qui n’a été annoncé qu’une fois que la nouvelle construction était terminée, surement un hasard) et ceux qui n’en veulent pas sont pris avec mais pourront en rire, en se disant qu’au moins, ils auront le CHOIX de ne pas aller s’y appauvrir, à chaque représentation d’un spectacle.

Vu d’un autre point de vue que le discours officiel, l’insulte, c’est le prix qu’il faut payer pour cet amphithéâtre mais l’injure, c’est d’avoir SCIEMMENT OUBLIÉ le bien-être des gens de Québec pour favoriser seulement celui des milliardaires qui vont utiliser cette infrastructure pour ajuster leur structure fiscale afin de s’enrichir, bien évidemment. Il n’y a rien de mal là-dedans jusqu’à ce que l’on se rappelle que l’infrastructure a été payés avec l’argent… du public!

Assurément, les enfants de Québec vont comprendre qu’il fallait aider Pierre-Karl Péladeau à s’enrichir encore plus quand ils constateront qu’ils n’ont pas accès à de belles piscines intérieures, près de chez-eux. Ces enfants comprendront qu’au fond, l’intérêt de Régis Labeaume, c’est de “flasher” parmi le membres du jet-set qui auront enfin une raison de plus de venir ici et de lui serrer la main.

Gouverner pour l’intérêt du peuple?

Non.

Pour l’intérêt des riches et des puissants. Pour l’élite.

C’est exactement ça, le Centre Vidéotron, un outil d’enrichissement… pour les riches.

Mais gare à quiconque aurait le front de le présenter ainsi. Il faut faire croire au monde que le Centre Vidéotron, c’est pour les gens de Québec.

Ben oui…

Et le pire, c’est que ce spin grossier va fonctionner!

Bête de même… c’est ça, le pouvoir des grands médias. Toujours répéter le même message, via diverses nouvelles, pour conditionner les esprits et faire avancer son propre agenda.

Mais bon, la vie c’est ça. Payer, payer, payer.

Avec le Centre Vidéotron, ceux qui veulent payer, payer, payer pourront le faire, cent fois plutôt qu’une. Et oubliez l’idée des beaux centre multi-fonctionnels près de chez-vous, l’argent a été englouti pour favoriser l’élite.

Shares