Le maire Régis Labeaume avait tellement peur qu’il ne se passe rien “en ville” qu’il a signé pour 50 millions de dollars de spectacles, au Cirque du Soleil et à Robert Lepage et ce, pour cinq ans!

Le hic, c’est qu’il a signé ça sans consulter la population et que toutes ces belles prestations ont lieu dans le Vieux-Port où la circulation est déjà compliquée. Régis Labeaume a tellement surchargé cette petite zone urbaine que le week-end dernier, par exemple, les rues se sont transformées en stationnement.

On se comprend: c’était tellement compact et immobile que certains automobilistes arrêtaient leur moteur parce que rien ne bougeait et ce, dans les deux directions. Ça et là, les policiers se ménageaient des voies réservées —vides— au cas où un autobus ou un véhicule d’urgence viendrait à devoir passer mais 99% du temps, ces voies étaient inutilisées alors qu’à côté, la voie empruntée par les automobilistes était complètement coincée. Inviter un touriste dans le Vieux-Port de Québec, le week-end dernier, c’était lui donner une bien mauvaise image de notre capacité à gérer nos évènements et notre circulation automobiles.

Au fait, pourquoi tant de gens étaient-ils dans le Vieux-Port, le week-end dernier?

Voici les gros évènements qui étaient au programme…

Six activités majeures en même temps dans un espace limité — wow!

On peut cependant dire que le secteur était animé comme jamais auparavant car il s’agissait, selon plusieurs personnes sur place, d’un achalandage record. Mais il y a des désavantages, aussi…

  • Bruit excessif pour les résidents du secteur et ce, jusque tard dans la nuit;
  • Pollution intenable provenant notamment des milliers de véhicules immobiles dans toutes les rues, tout au long de la journée (en plus, il n’y avait presque pas de vent alors c’était épouvantable);
  • Danger pour quiconque veut traverser une intersection parce qu’il y a des autos partout et les automobilistes, impatients, prennent des chances avec les lumières en plus de tenter des manœuvres inhabituelles;
  • Manque chronique d’espaces de stationnement (honteusement coûteux, lorsqu’il en reste) et inexistance de stationnements gratuits (pour les familles, notamment);
  • Congestion particulièrement frustrante pour les résidents du Vieux-Port qui doivent continuer à mener leur vie, comme aller travailler et qui doivent passer des heures à tenter de sortir de leur quartier;
  • Utilisation malhabile des forces policières qui ont les mains pleines avec la circulation et qui n’ont plus de ressources pour faire leur véritable travail de surveillance et de protection.

Et ainsi de suite — le Vieux-Port n’est pas conçu pour recevoir autant de monde, en même temps.

Régis Labeaume aura beau dire que “son plan” est un succès, selon plusieurs personnes qui se fait piéger dans le stationnement à ciel ouvert du week-end dernier, c’était un flop monumental. À quoi bon aller au Vieux-Port si, rendu là, la pollution des automobiles rend l’air irrespirable? Est-ce que c’est ça l’idée du maire Labeaume d’une belle journée?

Qu’il l’ait voulu ou non, Régis Labeaume a joué d’insouciance en concentrant toutes ses “offres touristiques” au même endroit, en même temps. Il dit qu’avec lui à la mairie, les choses bougent mais le week-end dernier, dans tout le secteur du Vieux-Port, il n’y avait RIEN qui bougeait.

Tags: régis labeaume, incompétence, insouciance, vieux-port, congestion, circulation, automobiles, véhicules, spectacles, évènements, québec, quai st-andré, jean-lesage, dalhousie, conducteurs, pollution, bruit, accès, travail, ovo, cirque du soleil, moulin à images, stationnement, pas de stationnement, stationnement très coûteux, touristes, tourisme

Laisser un commentaire