Si vous trouvez que les impôts, taxes et tarifs augmentent beaucoup trop vite, au point où c’est devenu étouffant, vous n’êtes pas seuls car François Legault pense comme vous.

En fait, le chef caquiste veut aller une étape plus loin avec une tentative pour neutraliser ces hausses généralement indues, coûteuses et mal justifiées. Pour mieux défendre les Québécois, François Legault propose une Charte des contribuables.

Dans l’éventualité où son parti devait constituer le prochain gouvernement, ce serait via son projet de loi 1 qu’il limiterait les augmentations d’impôts, de taxes et de tarifs au taux d’augmentation du coût de la vie, à savoir l’inflation.

Ceux qui ont eu l’impression que cette idée de loi (il y a quelques semaines) n’était qu’une façon de ridiculiser la Charte des valeurs du PQ (et c’était peut-être le cas, dans une certaine mesure) constatent maintenant que c’est une réelle intention de forcer le gouvernement à limiter ses abus contre les portefeuilles des contribuables.

Alors la Charte des contribuables, si la CAQ est élue, c’est du sérieux!

Ne faites que penser aux augmentations de 7$ à 8$ et à 9$ du PQ pour les services de garde, aussi bien pour les tout-petits qu’au primaire où les 7$, sous un règne caquiste, ne pourrait augmenter qu’à 7,10$ puis 7,20$, au taux d’inflation actuel.

C’est un gros argument financier pour les jeunes familles qui croulent sous les dettes et ne sont pas intéressées à payer plus, pour les frais de service de garde, pour les enfants. Rappelons que les salaire n’augmentent pas et même, régressent en regard d’une charge de travail plus importante et ça, c’est quand on évite les mises-à-pied et les licenciements!

Et que dire des augmentations d’Hydro-Québec en seulement quelques années — la société d’État n’a vraiment pas été convaincante qu’elle a bien utilisé ces montagnes d’argent qu’on lui a remis, après y avoir été forcés. Là aussi, le projet de loi 1 de la CAQ mettrait un frein à l’appétit apparemment insatiable du géant public québécois de l’électricité… sauf quand il s’agit de vendre de son électricité à perte, aux alumineries d’Alcoa, là, c’est la saignée, largement aux frais des autres clients.

caq_projet-de-loi-1-acaq_projet-de-loi-1-bcaq_projet-de-loi-1-c

On sent que la CAQ veut réellement défendre la classe moyenne… et peut-être même les “petits riches” en s’attaquant à toutes ces ponctions qui avalent sans cesse davantage le peu de pouvoir d’achat qu’il nous reste. François Legault a l’air sincère et ça devrait jouer à son avantage.

Il y a cependant une ombre au tableau.

Si l’inflation monte à un rythme alarmant de 4 ou 5% annuellement, le gouvernement pourrait alors en profiter pour monter le prix des impôts, taxes et tarifs afin de se refaire pour les années où l’inflation aurait été plus basse.

La loi 1 sur la Charte des contribuables de François Legault pourrait éventuellement contenir une disposition pour éviter un tel abus mais pour l’heure, il ne s’agit que d’un projet où la page est majoritairement blanche et donc, selon l’humeur du chef caquiste, à la discrétion d’un individu qui pourrait déjà avoir remporté ses élections au moment où le texte final sera rédigé. Ça signifie que ces “détails” pourraient être organisés afin de permettre un rattrapage plus tard tout en donnant l’impression d’être pro-citoyens, à court-terme. François Legault mérite notre admiration pour ses efforts en tant que chef de parti mais ce serait naïf de lui donner un chèque en blanc. Il faut exiger des comptes maintenant, pendant la campagne électorale pour que la CAQ publie un texte qui explicite les dispositions qui guideront la loi 1, lorsque sa version finale sera couchée sur papier.

C’est dommage que la CAQ soit la seule à offrir une telle promesse de répit pour les contribuables.

Le PQ fonce avec ses hausses et les Libéraux veulent créer des emplois, largement via des subventions… un peu comme le PQ, d’ailleurs. Alors oubliez ça les quasi-gels d’impôts, taxes et tarifs, avec une telle stratégie. Il faut les prendre quelque part, les milliards qu’ils promettent et ça viendra de vos poches.

Soyez prudents aussi avec les gels d’impôts qui seront compensés par des hausses beaucoup plus discrètes mais bien plus pernicieuses de tarifs. Des photo-radars qui émettent des centaines de constats d’infraction par jour, des frais d’immatriculation qui augmentent, le vin de la SAQ qui se vend plus cher qu’ailleurs, les documents de l’état civil qui coûtent vraiment trop cher et ainsi de suite!

Le gouvernement est dans la “business” de vous vider les poches et ils ne manquent pas de créativité pour le faire. C’est un peu pourquoi l’approche d’une Charte des contribuables pourrait bien être un des seuls mécanismes pour réellement combattre cet appétit vorace de l’État pour le peu qu’il nous reste, dans nos comptes de banque.

Félicitations à la CAQ pour avoir d’abord offert son attention au pillage de classe moyenne et des riches avant de tendre l’oreille aux groupes d’intérêts privés (le vampires corporatifs) — puisque ce sont des contribuables qui apposent un “x” sur le bulletin de vote, ça pourrait jouer en leur faveur.

Laisser un commentaire