Des parcomètres conçus pour piéger les automobilistes

Si vous pensez que la ville de Québec dispose de nouveaux systèmes de paiement électroniques à la place de ses vieux parcomètres pour vous faciliter la vie, détrompez-vous, il s’agit d’un exercice payé avec VOTRE ARGENT pour mieux vous taxer et… vous prendre au piège!

Voici comment les nouvelles “bornes de stationnement” fonctionnent…

  1. Vous vous stationnez devant ce qui ressemble à un parcomètre mais qui n’est en fait qu’un poteau de métal orné d’un numéro (“B-14”, par exemple);
  2. Vous devez ensuite chercher (!) la “borne de paiement” pour y insérer le paiement lié à la présence de votre véhicule devant la borne (dans ce cas-ci, la “B-14”);
  3. Une fois arrivé à la borne de paiement, vous n’avez pas le droit d’utiliser les pièces de 1 cent, de 5 cents et de 10 cents (pour vous amener à “trouver ça normal” de payer plus cher) et pour acquitter les 2$ de l’heure, vous voudrez probablement payer avec une carte de crédit (!) — une fois le montant acquitté, vous partez avec un petit billet;
  4. MAIS ATTENTION… ne vous fiez pas à l’heure de retour inscrite sur ce billet! Voici pourquoi…
    • En tout temps, un petit rigolo (ou quelqu’un qui se trompe) peut mettre 25 cents dans la borne de paiement pour votre espace de stationnement (le “B-14”) et alors, même si vous avez payé 6$ pour 3 heures, votre “compteur” reviendra à… 10 minutes!
    • Vous recevrez alors une contravention très salée, gracieuseté des “petits bonhommes du stationnement” qui n’ont pour seul but dans la vie que d’empoisonner la vie des honnêtes citoyens qui connaissent un contretemps;
    • Fort du billet que vous avez en main, vous aurez l’opportunité de contester votre “constat d’infraction” en cour municipale mais honnêtement, perdre une journée de travail pour aller se prêter au jeu des agents du stationnement (et de leurs patrons) n’enchante personne — et plusieurs finiront par payer le dit constat, même s’il n’est pas légitime;
    • La ville de Québec vous ajoutera alors joyeusement au nombre de ceux qui “ne respectent pas les délais de stationnement” alors qu’en fait, ce sont les bornes de paiement qui sont malicieusement pipées contre les automobilistes et unilatéralement en faveur du taxeur (la ville de Québec et sa complaisante mairie);
  5. Et il peut aussi arriver que vous ayez payé pour 1 heure et deviez, pour une quelconque raison, rester 1 heure de plus alors si vous retournez mettre de 2$ après une demi-heure, vous n’obtiendrez pas 2 heures en tout mais seulement 1h30 parce que le compteur RETOMBE À ZÉRO dès qu’un montant y est inséré — quel délire!

Imaginez à quel point les maire Régis Labeaume et sa bande de complices se bidonnent de vous voir pris au piège de ces machines “border illégales” qu’ils vous forcent dans la gorge, qu’importe votre profond dégout pour leurs basses manœuvres.

Pensez-vous à l’extase que doit ressentir le maire Labeaume et “sa gang” lorsqu’un honnête automobiliste se fait imposer un constat d’au moins 42$ pour s’être fait jouer “par une machine”? Ils doivent se féliciter de leur ingéniosité à avoir enfin trouvé un mécanisme aussi efficace pour “piéger” leurs propres concitoyens… un peu comme une mafia qui pipe les dés dans “ses installations de jeu”.

Lorsqu’une ville comme Québec, qui se veut “plus blanche que blanche”, tolère des bornes de paiement aussi malveillantes pour “servir” les citoyens, quelle différence y a-t-il entre l’actuelle mairie et une vulgaire bande de criminels?

Voler, c’est voler. Et la ville de Québec, directement ou non, contribue à voler ses citoyens.

Régis Labeaume est assurément trop occupé à compter les quelques 7,5M$ qu’il récolte annuellement de “son racket de stationnement” pour s’occuper vraiment de cette inquiétante situation… et c’est bien dommage — si ça lui tenait vraiment à cœur, il s’en serait déjà occupé, non?

Tags: stationnement, parcomètres, bornes de paiement, remise à zéro des parcomètres, taxes illégitimes, cour municipale, police du stationnement, infractions, code municipal, ville de québec, régis labeaume, mairie de québec

Claude Gélinashttps://videos.claude.ca/
Passionné des communications numériques, du développement web, de l'infographie et des avancées technologiques, au sens large.

5 Commentaires

  1. Très bon texte… je vous encourage à communiquer avec le bureau du maire pour exiger un changement.

  2. Non mais ça ne pas de bon sens ça!

    On es déjà aux prises avec les parcomètres de 9:00 à 21:00, sept jours sur sept.

    Où est la logique, dans tout ça?

    Ah, okay, il faut remplir les poches du Maire Labeaume, ax frais des citoyens.

    Quelle merd**r!

  3. vraiment trop bon.
    à montréal aussi c’est la même patente…
    vraiment trop poche… si tu en mets pas assez, tu te fais avoir quand tu veux en rajouter… méchant bordel quand tu vas au resto… pour un café… pis que tu restes plus long que prévu…
    voici un site qui donne de bons trucs pour contester les contraventions…
    ça vaut la peine de contester… juste pour le principe !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus récents billets

Nombre record de jets au FEM de Davos, en 2020

À voir le nombre effarant de jets ultra-polluants qui se disputent les pistes d'atterrissage autour de Davos,...

RDL: Andrée Laforest ne veut pas être dérangée

Pour ceux qui ne connaissent pas Andrée Laforest, c'est la députée caquiste pour Chicoutimi qui officine en tant que:

La Régie du logement sert mal les locataires

Au Québec, les locataires qui habitent des appartements peuvent faire appel à la Régie du logement (RDL). À titre...

Service téléphonique débordé à la RAMQ

Le site web de la Régie de l'assurance-maladie du Québec (RAMQ) n'en fait aucune mention mais à l'usage, il appert que le...

Cannabis: l’âge légal passe à 21 ans dès le 1er janvier 2020

Les consommateurs de cannabis âgés de 18 à 21 ans devront se plier à la Loi 2, intitulée "Loi resserrant l'encadrement du...

D'autres billets à découvrir