Si vous habitez la région de Québec et voulez stationner votre voiture dans le Vieux-Québec, ne serait-ce que pour quelques heures, préparez-vous à payer… très cher.

Prenez l’exemple d’une visite au Musée de la Civilisation, sur la rue Dalhousie. Juste en face, on retrouve un stationnement opéré par SPAQ où il en coûte, pour quelqu’un qui paie comptant, quelques 5,50$ de l’heure. Pour une visite de trois (3) heures au musée, il faut donc débourser environ 16,50$. Il faut employer le terme “environ” parce que la facturation a lieu a raison de 7 cents, la minute. Ayoye!

Et ce n’est pas mieux, un peu plus loin, avec un stationnement opéré par Vinci Park où l’agent de stationnement nous annonce, sourire aux lèvres, qu’un séjour de trois (3) heures devrait nous coûter 16$… ou plus!

Dans les deux cas, c’est beaucoup trop cher mais savez-vous quoi? Les deux stationnements sont pleins! Tellement pleins qu’en plein lundi après-midi, le stationnement de SPAQ doit être fermé, jusqu’à ce que des véhicules quittent.

Qui donc a les moyens de payer aussi cher pour stationner là? Sérieusement, qui a les moyens de se faire vider les poches à cette vitesse?

Il s’en trouvera sûrement, parmi les riches de Québec, pour trouver qu’une quinzaine de dollars pour trois (3) heures de stationnement, c’est “donné”, surtout vu le charme reconnu du secteur —mais— pour tous les autres automobilistes, les prix des stationnements, dans le Vieux-Québec dépassent largement ce qui semble raisonnable.

Ceux qui voudraient fuir la voracité des opérateurs d’espaces de stationnement du Vieux-Québec ne trouveront aucun répit du côté des parcomètres, opérés par la Ville de Québec. En effet, ceux-ci coûtent, pour la plupart, quelques 25 cents du huit (8) minutes et ça, c’est SI vous arrivez à en trouver un!

Et les parcomètres, c’est un sport extrême, à Québec!

En plus de courir un risque réel de faire briser votre véhicules par ceux qui sont stationnés trop proches, un petit cinq (5) minutes de “retard” suffira généralement à vous mériter une constat d’infraction d’une cinquantaine de dollars, qu’importe que vous ayez dûment payé vos trois (3) heures de stationnement, auparavant. Les petits bonhommes bleus sont payés pour vous faire broyer du noir!

Pas surprenant que le Musée de la Civilisation soit souvent aussi vide mais n’ayez crainte, même si le nombre de visiteurs diminue, nos impôts serviront à renflouer leurs coffres! Et en plaçant un si gros musée juste en face d’un stationnement privé, c’est comme si l’on accordait une gigantesque subvention à l’opérateur de celui-ci, pour aussi longtemps que le musée sera opérationnel (aussi bien dire “toujours”).

Qui est perdant, dans tout ça?

Vous, moi… tout le monde qui trouve ça odieux de devoir payer 17,50$ pour 3 heure de stationnement.

Vous aimeriez que vos enfants aient la chance de voir le Musée de la civilisation? Si vous n’êtes pas assez riche, oubliez ça! De toutes façon, les gens qui dénoncent cette situation frappent un mur dès qu’il tentent de se plaindre à la Ville de Québec où, de manière laconique, les citoyens sont invités à prendre un autobus du RTC, depuis l’un des Parc-O-Bus.

Il y a donc une solution pour les pauvres et une autre pour les riches.

C’est rendu ça, à Québec!

Au diable les jeunes familles, la Ville de Québec est réservée aux riches qui trouvent ça “super-méga-cool” de payer 17,50$ pour 3 heures de stationnement!

Le maire Régis Labeaume a grandement contribué à exacerber le tout en ajoutant des parcomètres partout au point où il ne reste plus AUCUN espace “gratuit” pour stationner, dans le Vieux-Québec. C’est clair que le maire Labeaume a voulu consolider le cartel du stationnement de Québec, dont les deux grands bénéficiaires sont SPAQ et Vinci Park (une compagnie étrangère, pour ceux qui ne le savaient pas).

Pas surprenant que le maire Labeaume insiste pour que ses “petites affaires” aient cours dans le plus grand secret! Lui et ses complices ne veulent surtout pas expliquer aux citoyens pourquoi il n’existe plus d’alternative abordable pour les citoyens les plus pauvres, au plan du stationnement, dans le Vieux-Québec.

C’est tellement désagréable d’avoir à traiter avec les stationnements, à Québec que de plus en plus de citoyens, pourtant “propriétaires” de la ville, ne veulent même plus y aller.

Il n’y a pas que le Vieux-Québec qui soit devenu un immense “vide-poche” à ciel ouvert, il y a aussi le Nouvo St-Roch et la Haute-ville, sans compter de nombreux îlots récemment “parcométrés” à Ste-Foy, Charlesbourg et Beauport. Autrement dit, la folie des stationnements hors-de-prix défendue et promue par Régis Labeaume & Friends gagne toute la ville. Si les citoyens n’y prennent garde, ce cancer s’étendra éventuellement avec autant de voracité dans les banlieues qu’au centre de la ville.

Et pour ceux qui prétendent que les revenus de stationnement en valent le coût (pour les automobilistes), c’est faux. Ça ramène quelques 7 millions de dollars à la Ville de Québec, par année, sur un budget d’un milliard de dollars. Autrement dit, on pourrait complètement éliminer les stationnements payants, à Québec et ont pourrait immédiatement récupérer ce “manque à gagner” en croissance économique, dans tous les secteurs visés.

Imaginez s’il fallait payer 17,50$ pour 3 heures de stationnement aux Galeries de la Capitale? Croyez-vous que les commerçants y feraient des affaires bien longtemps? Évidemment que non alors devinez ce qui se passe, en ce moment, dans le Vieux-Québec: les commerces y rencontrent trop souvent des difficultés financières justement dû à leur inaccessibilité, pour les automobilistes.

Qu’importe que vous ayez un parti-pris pour ou contre les stationnements payants, le fait demeure qu’il n’existe aucune alternative gratuite pour les jeunes familles qui aimeraient s’arrêter dans le Vieux-Québec pour aller y prendre une marche.

Les stationnements à Québec, c’est pathétique…

4 Commentaires

  1. Il y a plusieurs stationnement gratuit pour aller au Vieux-Québec, mais évidemment il faut marcher un bon bout.

    Sinon, je pensais que le stationnement sur Dalhousie, c’était 10$ par jour la fin de semaine? Il ne faut pas oublier qu’un grand nombre des gens qui se stationnement là travaillent dans le coin. Paradoxalement, si le stationnement n’était pas assez cher, nombreux sont ceux qui n’y trouveraient plus sa place.

  2. Je suis tout à fait d’accord avec le post. Il faudrait donner un peu de lousse et cesser l’expansion des parcomètres. Payer, payer, toujours payer. À la fin, il reste rien. Je suis pas certain que le bus soit plus économique. Calculez une famille de 4 aller-retour.

  3. Ca fait des années que les politiciens et les haut fonctionnaire de la ville essaient de nous faire croire que la solution au développement c’est le centre ville…… C’était quoi l’idée au départ d’installer un musée populaire dans un recoin peu accesible du vieux Québec? En autobus? …. c’est toute une aventure! De chez nous je dirais au pif, 2 transfères et 1 heure de route?

Laisser un commentaire