Devriez-vous avoir peur de Facebook?

Voilà une question que tous les utilisateurs de Facebook finissent par se poser.

Après tout, est-ce que vous savez vraiment comment l’information que vous fournissez à ce réseau sera utilisée? Serez-vous en mesure de faire effacer votre dossier, advenant ce besoin ou est-ce qu’une copie de votre profil sera conservé pour un usage futur?

Il est encore tôt pour se prononcer mais des signes inquiétants, retrouvés dans les termes de service de Facebook, devraient vous faire réfléchir.

Voici une petite bande vidéo qui pourrait vous éclairer…

Comme vous le voyez dans cette vidéo, Facebook a des liens carrément incestueux avec des unités plus ou moins connues du gouvernement américain.

Que font-ils avec tous les renseignements que vous inscrivez dans Facebook?

Quel est le motif ultérieur pour s’interposer numériquement entre vous et ceux que vous connaissez?

Sachez que si vous placez une photo dans Facebook, elle devient immédiatement et irrévocablement leur propriété et ils peuvent faire ce qu’ils veulent avec… pour toujours! Et même si c’est une photo de votre enfant et que vous l’effacez, qui sait où elle demeure quand même archivée? Qui sait comment elle pourrait être utilisée, dans le futur?

Voici une autre vidéo instructive…

Facebook deviendra-t-il un enfer, pour vous, un jour?

Qui vous espionne, via ce réseau? Sans le savoir, via des “amis communs”, vous pourriez ouvrir une fenêtre à un ennemi qui vous surveille de près. Tout semble possible dans ce réseau où la vie privée et la vie publique deviennent “un” seul et même “profil“.

Regardez Facebook avec un autre œil, les amis.

Ça ressemble à un gros dossier de police mais en mieux.

En gros, vous ne savez pas vraiment qui a ces informations que vous fournissez ni l’utilisation exacte qui en sera faite. Et pourtant, des millions de Canadiens se connectent chaque jour à Facebook.

Votre profil Facebook, c’est le rêve de quiconque cherche à mieux vous connaître. C’est aussi le rêve de quiconque cherche à vous contrôler. Soyez prudents…

Tags: facebook, dangers, scandale, vie privée, espionnage, espion, amis, ennemis, liens, connexions, réseau, réseautage, réseautage social, réseau social, attention, gouvernement, renseignements, archives, secrets, profilage, profil, canadiens, québécois

Claude Gélinashttps://videos.claude.ca/
Passionné des communications numériques, du développement web, de l'infographie et des avancées technologiques, au sens large.

4 Commentaires

  1. On parle beaucoup au conditionnel mais, peut-on avoir des exemples réalistes? Quelle entreprise socialement responsable déciderait de s’aliéner toute sa clientèle?

    Ce serait un “PR nightmare”.

  2. Tu as parfaitement raison Nicolas!

    Il faut arrêter de voir du mal et des conspirations partout. Facebook est un site social très populaire rien de plus. Il y a de la publicité ciblée, c’est certain. Quelques personnes extrémistes ou débiles qui ne savent pas vivre peuvent avoir des problèmes et c’est bien ainsi!

    Ça me fait toujours rire de voir des sites qui dénigrent et qui crient aux conspirations et aux contrôles sans jamais avoir aucune preuve à l’appui.

  3. Tant qu’à faire dans le “Nous sommes tous fichés”, j’ajouterais “et pas juste sur Facebook”… Partout!

    Allons-y aussi, tant qu’à faire, avec toutes ces caméras de surveillance qui nous voient, à pied, dans notre voiture, avec numéro de plaque, etc.

    N’oublions pas aussi que notre fournisseur Internet peut tracer tout ce que nous faisons, tous les sites que nous visitons, etc.

    La police n’a pas besoin là non plus de fichier si jamais elle veut remonter jusqu’à nous…

    Mais, personnellement, pour avoir peur de la police, encore faudrait-il que j’aie quelque chose à me reprocher, non?

    Alors, oui, nous sommes fichés partout, mais ça ne veut pas nécessairement dire que nous sommes fichus pour autant.

    Prudence, oui. Paranoia, non. N’aller que contre Facebook dans nos “tirades” est aussi faire l’autruche, paradoxalement, à mon humble avis, car on oublie tous les autres qui nous surveillent autant, volontairement ou non…

    Ceci dit, je suis d’accord pour dire que la notion même de vie privée se transforme, mais il nous appartient de ne pas rendre le tout dramatique ou pire. Agissons prudemment, mais ne nous fermons pas les portes du web non plus! 🙂

  4. En prenant le temps de lire les conditions d’utilisation de Facebook, vous aurez tout le loisir d’apprécier ce que vous leur consentez, en échange de l’accès à leur service.

    Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook, a le feu dans les yeux. Je vous l’accorde. Mais est-ce vraiment ce jeune homme de 25 ans qui tire TOUTES les ficelles, dans cette compagnie?

    Votre opinion vaut la mienne, sans plus.

    Pour en savoir plus sur les controverses entourant Facebook, voici quelques ressources…

    Il y a plusieurs autres ressources via Google, pour ceux que ça intéresse.

    Ce n’est pas tout le monde qui a le même niveau de tolérance en ce qui a trait au respect de sa vie privée. Pour certain, ça n’a pas vraiment d’importance alors que pour d’autres, ça en a.

    Dans tous les cas, via le répertoire actif ou via une archive, tous les “facebookers” devraient savoir que leur contenu sera conservé, même s’ils réclament la fermeture de leur compte.

    Ce n’est pas rien.

    Et il faut se demander pourquoi il en est ainsi. Pourquoi garder toutes ces photos, tous ces textes?

    Sans faire dans la paranoïa, ça demeure des questions entièrement légitimes.

    Sur ce, à vous de juger…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus récents billets

Nombre record de jets au FEM de Davos, en 2020

À voir le nombre effarant de jets ultra-polluants qui se disputent les pistes d'atterrissage autour de Davos,...

RDL: Andrée Laforest ne veut pas être dérangée

Pour ceux qui ne connaissent pas Andrée Laforest, c'est la députée caquiste pour Chicoutimi qui officine en tant que:

La Régie du logement sert mal les locataires

Au Québec, les locataires qui habitent des appartements peuvent faire appel à la Régie du logement (RDL). À titre...

Service téléphonique débordé à la RAMQ

Le site web de la Régie de l'assurance-maladie du Québec (RAMQ) n'en fait aucune mention mais à l'usage, il appert que le...

Cannabis: l’âge légal passe à 21 ans dès le 1er janvier 2020

Les consommateurs de cannabis âgés de 18 à 21 ans devront se plier à la Loi 2, intitulée "Loi resserrant l'encadrement du...

D'autres billets à découvrir