Qu’importe le rôle que vous jouez, dans votre vie professionnelle, vous êtes susceptibles d’avoir des occasions de briller.

Bien que les dirigeants soient appelés à prendre des décisions (qui un impact plus large) plus souvent, tous les travailleurs ont à trouver leur façon d’interagir, avec les autres.

patron-vs-meneur-m-burns-vs-richard-branson

Certains se comporteront en “patron” et d’autres, en “meneur” ou “leaders”, si l’on prend le terme, en anglais. Or, alors que certaines situations peuvent s’accommoder d’un patron, c’est généralement de meneurs dont les organisations (et les gens) ont besoin.

Voici un petit compendium de ce qui différencie les patrons de ceux qui généralement les éclipsent, à savoir, les meneurs…

Patron Meneur
Exige Accompagne
Se base sur l’autorité de son poste Se fie à la bonne foi des gens
Impose des ultimatums Génère de l’enthousiasme
Dit “Je” Dit “Nous”
Utilise les gens Développe les gens
Prends le crédit Donne du crédit
Blâme les autres Accepte les blâmes
Dit “Go” Dit “Allons-y”
Ma façon est la seule façon Force dans l’unité

 

Ce tableau permet de se faire une idée assez claire de ceux qui se comportent en patrons ou en meneurs, dans notre environnement immédiat de travail mais ça nous permet aussi de voir si notre propre comportement va vraiment dans le sens du leadership qui est reconnu pour ses nombreuses vertus, aussi bien individuelles que collectives.

Comme rester indifférent à ces éléments?

Tout le monde a eu à subir un patron, au moins une fois dans sa vie. Et généralement, ce sont de mauvais souvenirs alors qu’en présence d’un meneur, on se sent compris, supporté et aidé. Ça fait toute la différence.

difference-entre-un-patron-et-un-meneur

Alors devant l’évidence de la supériorité du schème de pensées et d’actions du meneur, comment pouvons-nous continuer à tolérer des individus qui se campent obstinément dans le rôle de patron? En fait, ceux qui composent avec des patrons se retrouvent habituellement dans l’obligation de le faire, pour l’argent ou pour une autre raison mais c’est rarement par choix puisqu’en présence de ces individus, plusieurs personnes se sentent mourir tellement ils se sentent utilisés et même, abusés.

Peut-on penser qu’il y a de l’espoir pour les patrons?

Dans certains cas, oui. Les gens qui veulent s’améliorer ne seront pas capables de se réaliser en tant que patron, tellement ils s’isoleront et seront régulièrement confrontés à leur relative médiocrité. Ces “patrons” transiteront alors vers des comportements typiques aux meneurs jusqu’au moment où ils ne seront plus capables de penser et d’agir en patrons. Cette transition peut s’effectuer rapidement, en quelques mois mais ça peut aussi prendre des décennies alors si vous souffrez de côtoyer un patron, trouvez le moyen de vous éloigner parce que le temps qu’il change, il aura probablement eu le temps de vous détruire, plusieurs fois.

patron-vs-meneur-sur-la-montagne

Il y a aussi des cas désespérés ou les patrons s’imaginent avoir trouvé le moyen d’arriver à leurs fins en piétinant les gens. Pour eux, tous les moyens sont bons pour arriver à leurs fins et même s’ils agissent parfois comme des meneurs, leur ligne de conduite usuelle colle obstinément au rôle d’un patron.

Ainsi, il vous appartient de bien vous entourer afin d’éviter de souffrir inutilement.

Mais le mieux, c’est de vous imprégner de ce qui rend les meneurs aussi incroyablement efficaces. Devenez le changement. Soyez les meneurs afin de vous réaliser pleinement et de faciliter, au passage, la réalisation pleine et entière de ceux qui font partie de votre vie.

Ne perdez pas votre énergie avec ceux qui ne veulent pas s’aider, évidemment mais ayez à cœur d’accompagner ceux qui veulent réussir vers le succès qu’ils visent. Vous ferez alors partie, vous aussi, de ce succès.

Laisser un commentaire