Tout le monde a déjà fréquenté ou entendu parler du Paladium, à Ste-Foy, aux abord de l’échangeur Du Vallon.

Cette discothèque a connu des heures de gloire et des moments plus sombres (notamment la descente policière de 2006).

logo_le_palladium_discotheque

Mathieu Castilloux était l’administrateur du bar Le Palladium de Québec et voici l’explication qu’il a livré au Journal de Québec, pour la faillite: “La concurrence était très forte avec les autres bars qui offrent des promotions à 1$ la bière ou autres. Comme nous n’avions pas de restauration sur place, nos opportunités de développement étaient minimes.”

le_palladium_lounge_1

le_palladium_lounge_2

Un redressement était donc devenu impossible pour cette entreprise dont les créances avaient atteint jusqu’à 600,000$ alors qu’elle avait déjà réalisé un chiffre d’affaires de quelques 3,5M$, annuellement (pendant les bonnes années).

C’est la banque qui a confronté les propriétaires à un choix difficile. La banque a réclamé du Palladium et de ses actionnaires des garanties supplémentaires en échange d’un nouveau crédit. Devant la relative intransigeance de la banque, les propriétaires ont refusé d’hypothéquer leurs autres commerces et de mettre encore plus de monde dans l’embarras. C’est qui a précipité la faillite.

Quand on sait que les banques empruntent l’argent à seulement 0,25% pour la reprêter à des taux des dizaines de fois supérieurs à celui-ci, c’est scandaleux mais bon, on voit de plus en plus la vraie nature des banquiers.

La faillite du Palladium a donc notamment eu lieu en raison de la crise du crédit.

La discothèque de 1,700 qui embauchait une quarantaine d’employés a définitivement fermé ses portes le 3 avril 2009, après avoir déclaré faillite. Le Palladium venait tout juste de célébrer ses 21 ans d’existence.

Pour plusieurs, il s’agit de la perte d’une véritable institution, dans la région de Québec.

Tags: le palladium, palladium, discothèque, charest, du vallon, partys, jeunes, danse, fête, faillite, pertes, fermeture, entreprise, québec, ste-foy, déclarer faillite, bar, bière, consommations, revenus, garanties de prêt, actionnaires, propriétaires, mathieu castilloux, administrateur, banque

Shares