Dans la région de Québec, les succursales du Jardin Mobile faisaient partie du paysage.

logo-du-jardin-mobileTellement qu’en passant devant celle du chemin Ste-Foy, près de Plaza Laval, hier soir vers 21h, la scène était désolante. Le magasin de fruits et légumes (principalement) avait des papiers blancs dans toutes ses portes et fenêtres. Le stationnement était à moitié déneigé et c’est parce que le restaurant d’à côté a besoin de cet espace pour ses clients. Enfin bref, plus de lumières, plus de vie et plus de succursale du Jardin Mobile, à cet endroit.

Ça doit à peu près ressembler à ça aux autres endroits où des succursales du Jardin Mobile ont fermé. Les succursales étant au nombre de 11 à fermer dans la région de Québec. 

Dur coup pour les clients du Jardin Mobile qui vont devoir modifier leurs habitudes et se trouver un autre épicier mais surtout, ce sont les 350 employés qui perdent leur gagne-pain et ce, en tout début d’année 2015.

panier-de-fruits-du-jardin-mobile

On se rappellera qu’en mai 2014, la restructuration du Groupe Épicia avait mené à la fermeture de 6 de ses 32 magasins d’alimentation, dont 5 à Québec. Ça n’aura finalement pas été suffisant pour remettre l’entreprise sur les rails.

L’entreprise avait été fondé à une autre époque soit en 1950. C’est le jeudi 8 janvier 2015, le matin que le personnel cadre de l’entreprise a reçu la mauvaise nouvelle.Au terme des fermetures, il ne restera que 4 succursales du Jardin Mobile dans la région de Québec. Le centre administratif et de distribution, situé sur la rue Godin, à Vanier, fermera aussi ses portes.

logo-du-groupe-epicia

salade-du-jardin-mobile

Ce n’est pas tout car le Groupe Épicia fermera aussi deux succursales de la bannière Le Marché Végétarien et un magasin Jardin du Mont. Ces succursales ne sont pas à Québec mais là aussi, des emplois seront perdus et c’est un moment horrible dans l’année pour ce type de nouvelle.

interieur-du-jardin-mobile-sur-cartier-a-quebec

Pour expliquer cette nouvelle vague de fermetures, Michel Charlebois, président du Groupe Épicia depuis le 8 décembre 2014, a déclaré ce qui suit par voie de communiqué de presse:

“L’équipe de direction a déployé tous les efforts au cours de la dernière année pour retrouver la rentabilité. Cependant, la concurrence accrue dans le domaine de l’alimentation ainsi qu’une conjoncture économique largement défavorable nous ont obligés à entreprendre cette démarche qui nous attriste profondément.”

Même si l’entreprise préfère ne pas en parler, on constate que la concurrence des grandes surfaces, dans le marché de l’alimentation, expliquerait en partie les difficultés financières du Groupe Épicia.

En fusionnant avec le Marché Végétarien, en 2011, le Jardin Mobile alors sous la direction de Christian Jobin, le petit-fils du fondateur et aujourd’hui membre du CA, a peut-être vu trop grand sans penser aux important défis logistiques associés à une telle fusion.

Il reste donc à espérer que ces fermetures permettront au Groupe Épicia de se relancer et de renouer avec la rentabilité.

Shares