Groupe Huot annonce la venue de l’Altitude à St-Augustin

À lire aussi

Le coaching santé dans les médias sociaux

Les idées ne manquent pas dans le créneau des coachs de santé qui utilisent de manière intensive...

Les logements qui appauvrissent leurs locataires

La location d'un logement peut s'avérer pratique pour un locateur qui souhaite n'y rester qu'un temps...

Le 3e lien n’est pas aussi performant que le télétravail pour soulager le réseau routier

L'idée d'un 3e lien entre Québec sur la rive-nord et Lévis, sur la rive-sud, nous fait espérer...

Avec un nom comme Altitude, Naturellement chic, on comprend que le Groupe Huot a bien saisi la dynamique de résidences prestigieuses, à St-Augustin-de-Desmaures, dans le secteur Ouest de la grande région de Québec.

Destiné à être érigé sur le haut plateau de St-Augustin, où se trouve déjà d’impressionnantes tours de condominiums, la construction du projet Altitude doit débuter dès cet été.

C’est d’ailleurs le 16 février 2015 que la première pelletée de terre protocolaire a eu lieu, en présence de Richard Lagacé, président de Millénum Construction, de Stéphane Huot, président du groupe Huot, de France Hamel, mairesse suppléante de St-Augustin et de l’architecte André Roy.

1ere-pelletee-de-terre-de-l-altitude-a-st-augustin

Particularité notable de ce projet, les unités ne seront pas des condos mais bien des appartements. Tout aussi luxueux que des condos, ces appartements, selon M. Huot, répondent aux préférences de plusieurs “baby boomers” qui ne veulent pas s’embêter des tracasseries de la vie en condo, comme les frais communs, les taxes et l’entretien. Il parle d’une “tendance 2020” en expliquant que le marché de Québec a beaucoup évolué.

Depuis 25 ans, M. Huot mise sur le locatif, comme promoteur et comme les logements sont une rareté à St-Augustin, son projet Altitude devrait permettre de répondre à des besoins bien réels, Il y aurait d’ailleurs déjà une soixantaine de personnes sur la liste d’attente, pour son projet.

logo-de-l-altitude

tour-l-altitude-a-st-augustin

L’édifice en “L”, situé à l’angle des rues Lionel-Groulx et Pierre-Georges Roy, atteindra 99 mètres au-dessus du niveau de la mer et comptera 171 appartements climatisés. Des stationnements intérieurs et un service de voiturier seront également offerts.

La qualité des logements, allant de 1,000 à 2,900 pieds carrés (et plus, pour une version “penthouse”), ira de pair avec le secteur. Murs blancs, fenestration grandiose, celliers et balcons de 30 ou de 40 pieds devraient inspirer les futurs locataires.

M. Huot a assuré qu’il y aurait des 5 et demi, conscient qu’il faut des logements “plus grands”. Historiquement, ce sont d’ailleurs les logements qu’il étaient le plus en demande à l’époque où il avait des immeubles.

Ce sera intéressant de voir si d’autres promoteurs immobiliers choisiront de construire des tours à appartements de prestige, dans le secteur ou si la concurrence optera toujours pour la formule-condo.

Alors pour ceux qui veulent louer un espace de vie naturellement chic, à St-Augustin, il y aura bientôt une alternative, signée Stéphane Huot.

Claude Gélinashttps://videos.claude.ca/
Passionné des communications numériques, du développement web, de l'infographie et des avancées technologiques, au sens large.

Laisser un commentaire

Plus récents billets

Service téléphonique débordé à la RAMQ

Le site web de la Régie de l'assurance-maladie du Québec (RAMQ) n'en fait aucune mention mais à...

Cannabis: l’âge légal passe à 21 ans dès le 1er janvier 2020

Les consommateurs de cannabis âgés de 18 à 21 ans devront se plier à la Loi 2, intitulée "Loi resserrant l'encadrement du...

Portrait des 0-5 ans au Québec

Entre les âges de 0 à 5 ans, les tout-petits dépendent entièrement de leur parent ou tuteur pour vivre. L’Observatoire des...

Stockage des données… dans du verre

Microsoft travaille présentement avec le Centre de recherche d'optoélectronique de l'université de Southampton, en Grande-Bretagne, sur le Projet Silica (ou "Project Silica",...

Stéphane Blais, candidat dans Jean-Talon

La démocratie directe intéresse de plus en plus d'électeurs qui apprécient cette approche présentement utilisée, avec succès, en Suisse. Après tout, pourquoi...

D'autres billets à découvrir

id libero commodo commodo Donec tempus et, at dolor. accumsan