Les idées ne manquent pas dans le créneau des coachs de santé qui utilisent de manière intensive les médias sociaux pour connecter avec ceux qui les suivent mais aussi et peut-être surtout, avec ceux qui ne les connaissent pas, encore.

Qu’il s’agisse de messages positifs destinés à mousser votre confiance ou éveiller en vous des réflexions ou encore, avec des “comment faire” en 3 étapes faciles, les coachs santé sont nombreux à se dévoiler, une publication à la fois.

Les coachs santé se suivent mais au final, ne se ressemblent pas.

Chaque coach a sa signature, aussi unique que le coach, en fait!

Et c’est ce qui plaît aux fans et permet aux autres de continuer leur chemin avec la conviction qu’ils trouveront davantage ce qu’ils cherchent, ailleurs. Ça permet de cristalliser des communautés qui y trouvent leur compte, autant du côté du coach santé qui se réalise, tant sur le plan personnel que financier (dans plusieurs cas) que de celui des “fans” (ou “suiveux”, mot un peu bizarre mais qui gagne en adoption, en français).

La poursuite du bonheur

Toutes les formules sont offertes.

De la gratuité complète des conseils santé au longs vidéos explicatifs aux coachs santé plus versés vers leurs objectifs (tout à fait compréhensibles) de rentabilité, quiconque souhaite maximiser son bonheur pourra choisir une formule à son goût.

Rares sont les niches qui n’ont pas un coach santé!

Tous les aspects du bonheur se déclinent en une infinité d’offres ciblées (par exemple: juste des exercices physiques ou une transition au véganisme) ou hybridées (lorsque l’approche du coach santé mélange ses angles, à savoir des exercices physiques -et- du véganisme).

Une personne qui veut vivre heureuse pourra donc chercher et trouver des avenues qui correspondent à son propre stade de développement. Il faut parfois chercher un peu plus longtemps mais avec l’offre impressionnante de coachs santé, ça finit par une ou plusieurs trouvailles qui valaient la peine de chercher.

Vouloir bien faire

Puisque les offres des coachs santé sont apparemment sans fin, c’est normal de s’intéresser à des bribes de leurs enseignements puis, de passer au prochain coach qui transmettra ses trésors de connaissances, correspondant idéalement au niveau de réceptivité de quiconque le suit… et s’intéresse à ses publications.

Les coachs santé sont au courant de cette tendance au magasinage des informations alors ils inventent des méthodes de rétention pour maintenir l’intérêt de leurs “fans” actuels tout en facilitant l’intégration des gens qui découvrent leurs publications, pour la première fois.

Dans le web, l’information circule du coach santé à ses “fans” mais ça ne s’arrête pas là puisque les communications sont multilatérales. Massivement multilatérales et reprises, d’où l’importance pour un coach santé de savoir gérer son contenu et son image parce qu’une fois ces éléments mis en ligne, ils peuvent voyager, à l’infini. Et dès que ça sort du giron des comptes du coach santé dans les médias sociaux ou encore, de son site web, là, le contrôle devient très limité ou carrément inexistant.

En ce sens, la rivière d’information des médias sociaux force les coachs santé (ainsi que tous les autres coachs “actifs”) à se réinventer, au quotidien.

Ça contribue à produire une quantité colossale de conseils qui bien qu’uniques ont souvent encore la trace d’une source d’inspiration qui a encore des airs de déjà vu. Plusieurs jurent n’offrir que du contenu original mais la vérité, c’est que même si la livraison finale est on ne peut plus originale, la source-même du contenu ne l’est pas forcément.

Il y a donc plusieurs niveaux de coachs santé. Et à première vue, la grande majorité veulent bien faire.

Certains coachs santé couvrent un sujet très spécifique alors que d’autres sont des généralistes. Certains expliquent leur sujet en détails et d’autres interprètent les grandes lignes, ponctuant des bribes à consonance scientifique avec un fleuve d’impressions personnelles, parfois divertissantes mais pas forcément aussi utiles qu’une revue rigoureuse de l’état de la science. Qu’importe, chaque coach a sa clientèle et si tout le monde y gagne, il y a là une formule gagnante.

La plupart du temps, les coachs santé arrivent à faire du bien.

À chacun son coach santé

Comme les gens varient le contenu de leur garde-robe ou de leur garde-manger, ils varient aussi les coachs santé auprès de qui ils s’informent… et achètent.

Ainsi, les coachs santé qui ont pris du galon avec la montée du web et des médias sociaux deviennent en quelque sorte des produits, sujets aux modes et aux tendances sur lesquels ils n’ont forcément à peu près pas de contrôle.

Les coachs santé qui durent dans le temps sont ceux dont la formule génère le plus de valeur pour ses “fans”, au fil du temps.

Sociologiquement, les métriques liés aux interventions des coachs santé feraient des bases intéressantes pour des observations sur le monde contemporain.

On imagine que même si les médias sociaux accaparent beaucoup de temps et séparent les gens de leur milieu de vie immédiat, ça les connecte avec des étrangers qui partagent leur savoir, en ligne. Ce n’est pas nécessairement négatif mais c’est un réalignement majeur, au plan social.

Puisque chaque condition réelle ou crainte, liée à la santé, a vraisemblablement son coach santé, on pourrait penser que cette niche est saturée mais il n’en est rien.

Pourquoi?

En partie parce qu’au fond, chaque individu qui respecte son individualité voudra enrichir son expérience de vie auprès d’un ou de plusieurs coachs santé qui correspondent à chaque étape de sa vie. Et comme ces étapes changent continuellement, il continuera à y avoir un intérêt pour une vaste gamme de coachs santé. Des plus rigolos aux plus sérieux, en passant par des jeunes adultes pétant de santé à des personnes plus avancées en âge qui parlent avec l’autorité de l’expérience, dans leur propre vie.

Devriez-vous devenir un coach santé?

Oh! La, la… LA question…

Il n’y a que vous qui savez si ça pourrait vous intéresser mais à défaut de le devenir, vous-même, vous pourriez quand même partager votre savoir dans le sillage des coachs santé ou des communautés d’intérêt où ils se font connaître.

Que vous vouliez devenir un coach santé ou non, c’est à vous de faire des essais pour voir si vous aimez ce genre d’expérience.

Ceci dit, vous n’aurez pas besoin de diplômes pour ouvrir vos comptes dans les médias sociaux et commencer à vous y faire connaître, en regard d’un sujet qui vous passionne (et ça n’a pas besoin d’être lié à la santé, bien entendu).

Tout ce que vous devez savoir, c’est que l’expérience de coach santé est à votre portée. Surtout si vous êtes disposé à y mettre les efforts parce que parlons franchement, c’est un hobby pour plusieurs mais pour ceux qui ont le plus de succès, c’est un emploi. Parfois juste assez payant pour être considéré un “complément de revenu” mais occasionnellement, assez pour en vivre, confortablement.

Gardez toujours à l’esprit que si vous faites quelque chose que vous aimez vraiment, vous n’aurez plus jamais la sensation de travailler. Au contraire, vous aurez toujours l’impression que vous êtes en train de vous amuser. Vous aurez un grand sourire imprimé dans le visage et vous saurez que vous êtes au bon endroit.

Vous avez peut-être cette sensation déjà, dans votre vie, telle qu’elle est, en ce moment.

C’est pourquoi il vous appartient de faire le point et de voir si l’expérience que vous pouvez consulter dans les comptes des coachs santé vous parle tellement que vous aimeriez tenter le coup, vous aussi.

Pour vous inspirer

Pour les amateurs d’Instagram, parcourez les publications pour la balise “coach santé” et soyez assurés que vous ne manquerez pas de contenu.

Dans Facebook, il y a des liens mais il faut creuser un peu plus et dans Twitter, il y en a pour tous les goûts mais c’est long de glisser vers le bas jusqu’à ce que quelque chose de vraiment intéressant apparaisse.

Et vous, avez-vous des coachs santé favoris?

Laisser un commentaire