Avant de redécouvrir la liberté, il faut (semble-t-il) qu’un peuple ait encaissé des coups.

Par exemple…

  • Le gouvernement Harper qui a institué le secret pour tout et rien, au fédéral ce qui a pour effet d’éloigner encore plus les citoyens de LEUR fonction publique… et de nous cacher plein de choses qui DEVRAIENT être publiques;
  • Le gouvernement Charest qui a célébré (sigh) la venue d’un PPP pour construire un pont (et un tronçon d’autoroute) entre Laval et l’Île de Montréal et qui, au passage, a ramené le concept de route à péage (genre, 4$ par passage = complètement indécent) créant ainsi un très dangereux précédent (du moins, depuis que les routes “devaient” appartenir à l’État et que les péages avaient été retirés, ayant soulevé l’indignation du peuple, tout entier);
  • Le maire Labeaume qui voulait absolument ajouter du fluorure de sodium à l’eau que boivent les citoyens de Québec et qui, heureusement, a dû se résigner à ne pas le faire pour au moins un an (à cause d’un moratoire) — comprendra-t-il un jour que c’est du poison?

Enfin bref, la liberté, ça commence entre les deux oreilles.

Des citoyens qui s’informent ailleurs que dans les grands médias (au Québec, plus de 70% des médias écrits sont dirigés par la famille Desmarais… pensez-y) et qui se font leur propre idée comprennent mieux que les autres l’importance de la liberté.

Ainsi, en 2009, il faut donner plus de crédit à ce que NOUS PENSONS qu’à ce que les grands médias nous disent de penser — avec les bénéfices directs ou non qui découlent de ces cadres de pensées.

Le grand réveil du peuple, en cette nouvelle année, c’est le cadeau que vous vous faites, de vous à vous avec tout votre amour pour libérer votre esprit d’une espèce de réalité fabriquée (ou fortement “éditée”) par des grands médias qui “convergent” pour mieux vous répéter 3, 4 ou 5 fois le même message, à chaque jour, sans arrêt.

S’offrir la liberté, c’est un cadeau qui n’a pas de prix.

Si tout le monde décide qu’il est temps qu’ils soient “LE BOSS” de ce qu’ils pensent et qu’ils se mettent à se prendre en main en conséquence, la liberté du peuple deviendra le cauchemard des profiteurs, des menteurs, des manipulateurs et des lobbys d’intérêts privés qui monopolisent et influent indûment nos élus.

Choisir la liberté, c’est noble et… c’est digne de vous.

En 2009, misez sur ce que VOUS pensez au lieu de vous résigner à croire (bêtement) ce que les architectes de la pensée unique, dans les grands médias, souhaitent vous faire avaler, à chaque jour… jusqu’à la fin d’une vie qui, tristement, n’aura été qu’un pâle reflet de ce que VOUS êtes vraiment.

Si ce n’est pas déjà fait, 2009 sera-t-elle l’année de votre “grand réveil”?

Tags: liberté, penser autrement, s’informer autrement, voir les choses autrement, défendre ses idées, réfléchir par soi-même, grands médias, contrôle par la famille desmarais, power corporation, la presse, le soleil, intérêts privés, lobbys, politique, vie publique, implication, 2009, nouvelle année, québec

Shares