Le pauvre petit Glenn Kelly de Rabaska

Dans une récentre déclaration publique, parue dans le Journal de Québec, le promoteur de Rabaska, Glenn Kelly, déclare ce qui suit: “[…] ce que j’ai trouvé le plus dur au cours de ces quatre années, c’est la malhonnêteté des opposants systématiques au projet […] qui disaient des choses qu’ils savaient fausses […]”.

Cet extrait a fait bondir beaucoup de monde, sans compter qu’au plan du “jusqu’au-boutisme”, Glenn Kelly, “Monsieur Pro-Rabaska” n’a pas de leçons à donner aux autres!

Projet Rabaska

Alors nous il reste à identifier qui sont ces opposants qui ont causé tant de tristesse au cœur du pauvre petit Glenn Kelly, richissime “front man” des milliardaires du développement du gaz naturel. Pourquoi cette tâche nous incombe-t-elle? Précisément parce que Glenn Kelly n’a pas pris la peine d’identifier ces “méchants opposants”.

Prenons les principaux opposants, point par point:

  • Professionnels de la Santé publique du Québec — Ils contestent toujours ce projet;
  • Collège québécois des médecins de famille — Ils ont insisté sur le fait que “[…] sur le plan de la santé humaine, Rabaska ne fait aucun sens […]”;
  • Ancien directeur de la Sécurité maritime pour le Québec — Il a affirmé (et soutient toujours) que “[…] Rabaska représente un danger pour la sécurité maritime local et nationale […]”;
  • Conseil des monuments et Sites du Québec — Ils militent contre Rabaska parce qu’ils y voient une atteinte irréparable aux patrimoine et aux paysages culturels québécois;
  • Commission de protection du territoire agricole du Québec — Ils refusent catégoriquement de dézoner les terres agricoles nécessaires à l’implantation de Rabaska.

À l’évidence, un terminal méthanier, c’est une installation industrielle toxique!

Il se pourrait aussi que ceux qui rendent la vie de Glenn Kelly un peu plus dure soient nuls autres que les groupes environnementaux qui se sont dressés, en bloc et sans ambiguité, contre Rabaska… et l’idée d’implanter un port méthanier à La Martinière de Lévis. À n’en pas douter, les arguments qui militent en faveur de la protection de l’environnement ainsi que la lutte aux changements climatiques laissent Glenn Kelly bien indifférent.

Mais il y a pire parce que Glenn Kelly, l’homme qui a promis que “Nous ne forcerons jamais ce projet sur la population” vient de gagner en cour contre la municipalité voisine de Beaumont qui refusait qu’une telle installation industrielle soit construite à l’est d’où habitent ses citoyens.

Il faut donc se rendre à l’évidence. Lorsque Glenn Kelly dit que les “opposants systématiques” lui ont fait la vie dure, on peut penser que certains de ces “opposants” seraient des citoyens.

Alors on se retrouve avec un promoteur de terminal méthanier indisposé parce que des citoyens ne veulent pas de son projet. Est-ce que Glenn Kelly finira par s’en prendre directement aux citoyens “récalcitrants”, s’ils n’acceptent pas de croire à “sa” version “propre et sans impact sur la vie humaine” de Rabaska?

La population devrait -toujours- avoir le dernier mot et les soucis de Glenn Kelly ne devraient émouvoir personne. Le “grand boss” de Rabaska est grassement payé pour faire avancer “sa” cause, il ne faut jamais l’oublier.

Tags: rabaska, environnement, changements climatiques, problèmes de santé, opposition citoyenne, la martinière, lévis, beaumont, cour, justice, libéraux, santé, gaz naturel, poison, produits toxiques, installations industrielles, méthaniers, fleuve st-laurent, pollution

Claude Gélinashttps://videos.claude.ca/
Passionné des communications numériques, du développement web, de l'infographie et des avancées technologiques, au sens large.

Laisser un commentaire

Plus récents billets

Nombre record de jets au FEM de Davos, en 2020

À voir le nombre effarant de jets ultra-polluants qui se disputent les pistes d'atterrissage autour de Davos,...

RDL: Andrée Laforest ne veut pas être dérangée

Pour ceux qui ne connaissent pas Andrée Laforest, c'est la députée caquiste pour Chicoutimi qui officine en tant que:

La Régie du logement sert mal les locataires

Au Québec, les locataires qui habitent des appartements peuvent faire appel à la Régie du logement (RDL). À titre...

Service téléphonique débordé à la RAMQ

Le site web de la Régie de l'assurance-maladie du Québec (RAMQ) n'en fait aucune mention mais à l'usage, il appert que le...

Cannabis: l’âge légal passe à 21 ans dès le 1er janvier 2020

Les consommateurs de cannabis âgés de 18 à 21 ans devront se plier à la Loi 2, intitulée "Loi resserrant l'encadrement du...

D'autres billets à découvrir

felis Aliquam sit neque. in tempus