Il faut se poser la question: pourquoi les Libéraux de Jean Charest sont-ils si pressés de vendre notre patrimoine minier à des transnationales étrangères?

Certains observateurs, plus attentifs que ceux des grands médias, voient que le Plan Nord, dans sa mouture actuelle, est une formidable manne pour trois (3) grands groupes, soit…

  • les ministères;
  • les compagnies de construction; et
  • les firmes de génie-conseil.

Alors que ces trois groupes s’emplissent —présentement— les poches avec le Plan Nord, le peuple québécois, lui, va devoir toutes les factures que ces décaissements supposent. Et ne croyez pas que nous avons l’argent pour bâtir les routes pour que les minières étrangères se rendent jusqu’à nos mines, il s’agit, vous l’aurez deviné, d’un énième prêt sur le dos des générations à venir.

En clair, Jean Charest et ses Libéraux développent un “plan nord” aux frais de nos enfants.

Si vous voyez un enfant aujourd’hui, pensez au fait qu’il paiera TOUTE SA VIE pour que les ténors libéraux puissent faire bonne figure devant leurs “partenaires” de l’industrie de la construction et des firmes de génie-conseil… mais aussi devant les dirigeants des dizaines de transnationales étrangères qui se lèchent déjà les lèvres à l’idée de se gaver de milliards de dollars de profits annuels sans devoir payer UNE CENNE NOIRE de REDEVANCES au gouvernement du Québec.

Et oui, c’est la ruée vers l’or, le cuivre, le fer, le platine, les diamants, le gaz de schiste, l’uranium et bien sûr le pétrole et tout ça se passe dans notre cour arrière… et nous n’en profitons à peu près pas.

On a vu des chiffres circuler qui étaient bien en-deçà de 500 millions de “rentrées fiscales liées au Plan Nord” pour les cinq (5) prochaines ce qui, j’espère que vous l’aurez compris, est TOTALEMENT INACCEPTABLE vu la fortune pluri-milliardaire qui sommeille dans le sous-sol de NOTRE grand nord.

Les Libéraux gèrent tellement mal les profits potentiels que nous pourrions tirer des richesses du Nord qu’on pourrait se demander si toute l’opération n’est qu’une grosse vente de feu. Et oui, une vente où “tout doit partir” et tomber entre les mains de transnationales étrangères qui, comme XStrata Nickel qui s’en met PLEIN LES POCHES avec SA mine Raglan, dans NOTRE Nord québécois.

Si le Plan Nord n’est pas SÉRIEUSEMENT MODIFIÉ, on tirera un BILAN DÉSASTREUX de cette infamie économique, dans une décennie. En effet, les Québécois n’auront à peu près pas fait d’argent —et si on considère l’endettement qu’on a contracté, on en aura perdu… et on paiera encore très longtemps pour tout rembourser— alors que les transnationales étrangères auront empoché des CENTAINES DE MILLIARDS DE DOLLARS, tout ça, grâce à NOS ressources. Vous le comprenez, le problème?

Et on ne parle même pas des lendemains sombres sur les plans écologiques et sociaux, surtout dans les régions du Nord qui auront à faire face à des défis particuliers et exigeants. La croissance ultra-rapide suivie d’une stagnation, c’est une chose mais quand une région complète est esclave du cours d’un minerais, là, c’est particulièrement stressant. Le caprice d’un “trader” à Londres peut modifier la vie entière pour des travailleurs de la région d’où le minerais spéculé provient. Quand on cherche un exemple de mondialisation qui ne sert PAS nos intérêts, le Plan Nord en est un exemple patent.

En plus de nous faire rager sur le fait qu’on se fait beaucoup trop accueillant pour les transnationales étrangères, le gouvernement libéral de Jean Charest n’a RIEN PRÉVU pour éviter qu’elles ne se vautrent dans nos généreux crédits d’impôts. Soyez assurés que ces étrangers débarqueront ici avec la ferme intention de ne RIEN PAYER en impôts (ou en redevances) et qu’elle embaucheront autant de fiscalistes qu’elle le désirera pour maximiser chaque petite faille de notre Loi sur l’impôt. Le but des gestionnaires des transnationales étrangères est très clair: tout rafler et ramener des MILLIARDS DE DOLLARS dans LEUR pays.

Les patrons qui vont se faire plein de fric avec le Plan Nord de Jean Charest n’habitent pas au Québec. Oubliez l’idée qu’ils puissent “laisser leurs milliards ici pour en faire profiter NOTRE coin du monde” — sérieusement, oubliez ça.

Au fait, si vous avez lu l’article jusqu’ici, c’est que vous faites partie de la minorité de Québécois qui s’attarde aux réels enjeux entourant le développement minier du Nord du Québec (et du Sud, aussi, en passant). Si vous croyez qu’il y a moyen de faire mieux, partagez cet article dans vos réseaux sociaux pour éveiller d’autres consciences aux dangers de la formule actuelle du Plan Nord de Jean Charest.

Si nous ne nous aidons pas, qui le fera?

Tenez-vous-le pour dit, les transnationales étrangères ne sont pas ici pour nous aider, elles ne sont là que pour s’emplir les poches, à nos dépens et sur le dos de nos enfants. Aucun Québécois ne peut tolérer une telle vente de feu car une fois nos ressources épuisées, il ne nous restera plus rien, ou “les autres” seront passés, avant nous.

2 Commentaires

  1. moi je dis que c,est assez l,endettement je crois que Carest tout ce qui veut c’est de bien paraitre.

  2. Moi, je dis que c’est assez l’endettement!

    Je crois que Charest, tout ce qu’il veut, c’est de bien paraître.

Laisser un commentaire