La rentrée des classes d’automne 2009 risque de passer à l’histoire comme l’un de celles qui aura causé le plus de maux de têtes aux automobilistes de la région de Québec.

En effet, le ministère des Transports du Québec et la ville de Québec procèdent à la réfection et au réaménagement (parfois complet) de plusieurs dizaines de km du réseau routier, dont certains des axes les plus fréquentés de la ville.

Parmi les chantiers du MTQ, ceux des autoroutes Charest, Robert-Bourassa et Félix-Leclerc engendreront les plus longs délais ce qui alimentera la frustration des usagers de la route qui devront se contenter d’une voie sur trois, au plus fort des travaux.

De septembre à la fin de décembre 2009, il n’y a pas une seule journée (ou nuit) où le réseau routier ne sera pas lourdement pertubé.

Dans le cas du réaménagement de l’échangeur Du Vallon (récemment renommé “Robert-Bourassa”), l’autoroute Charest qui peine déjà à suffire à la demande “en temps normal” devra faire transiter des dizaines de milliers de véhicules avec une seule voie pour la majeure partie des travaux — sérieusement, si vous en êtes capables, organisez-vous pour passer ailleurs.

En ce qui concerne les deux (2) chantiers de 20,5M$ sur l’autoroute 40 (Félix-Leclerc), ils se poursuivront jusqu’en octobre (entre l’autoroute Laurentienne et le boul. Pierre-Bertrand) et jusqu’en décembre (à la hauteur de l’autoroute Henri-Bourrassa).

Selon Louise Villeneuve du ministère des Transports “[…] ce sont des chantiers majeurs. Tout ce qui est là est revu. On refait le muret central, le drainage, la signalisation, l’éclairage, on ajoute des caméras de circulation et on élargit l’accotement […]”.

Lorsqu’on sait que quelques 155k véhicules circulent sur l’autoroute de la Capitale, à la hauteur de Pierre-Bertrand, c’est clair qu’il y aura beaucoup d’automobilistes dont la patience sera mise à rude épreuve.

Et la ville de Québec aussi contribuera au concert de travaux routiers (à raison de 60 km de chantiers, d’ici la fin de décembre 2009)…

  • Autoroute Charest, à la hauteur de Saint-Sacrement (jusqu’au 11 septembre);
  • Boul. Langelier (30 octobre);
  • Autoroute Henri-Bourassa, dans le secteur des Loutres (13 novembre);
  • Rue Marie-del’Incarnation (13 novembre);
  • Boul. Wilfrid-Hamel ouest (25 septembre); et
  • Boul. Ste-Anne (18 septembre).

Les habitués savent qu’au moment de la rentrée scolaire, les flots de circulation augmentent considérablement, aussi bien sur les autoroutes que les grands axes urbains.

Il faudrait trouver des moyens d’éviter qu’autant de véhicules se trouvent sur les routes aux mêmes heures mais ça prendrait la collaboration de tout le monde et ça, ce n’est pas près d’arriver alors on va continuer à se taper des embouteillages-monstres qui, en 2009, risquent de passer à l’histoire comme étant les pires qu’on ait jamais connu.

Les automobilistes de Québec ont de quoi être nerveux…

Tags: automobilistes, construction, autoroutes, routes, réseau routier, réfection, réparation, pavé, repaver, de la capitale, québec, charest, robert-bourassa, félix-leclerc, pierre-bertrand, travaux, travaux routiers, vieille-capitale, région de québec

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire