Avez-vous l’impression que les débats qui ont cours, en société, ont la fâcheuse tendance à ne jamais se rendre au fond des choses?

Par exemple, vous arrive-t-il de trouver que des partis politiques prétendument opposés finissent par s’entendre sur des sujets pourtant irréconciliables, si l’on se fie à leurs “positions officielles”?

Qu’importe où l’on regarde, à l’international, au national, au provincial, au municipal et même dans le privé, les débats ne semblent qu’être une illusion entretenue pour nous immobiliser.

Au Québec, par exemple, serait-il possible que le nouvel ordre mondial, via la puissante famille Desmarais, contrôle le parti Libéral qui a, pour diviser le vote et paralyser les élans démocratiques des citoyens, contribué à la création de l’ADQ qui colorait le paysage politique trop dichotomique au goût de nombreux électeurs?

En l’absence de suffisamment de diversité, les tenants locaux du nouvel ordre mondial auraient-ils décidé que deux partis, “rouges contre bleus”, n’étaient plus suffisants pour confondre les masses? L’illusion des débats, pour se poursuivre, nécessitait-elle, en fin de compte, l’ajout d’un nouveau parti politique?

Si c’est le cas, alors l’ADQ n’est qu’un autre instrument du nouvel ordre mondial qui, paré de son armée de banquiers, entraîne notre belle société vers la ruine et l’esclavage économique.

Évidemment, la mise-à-genoux d’un peuple tout entier ne peut avoir lieu sans les fameux débats qui donnent l’illusion aux gens que les idées s’affrontent et qu’eux, au fond, peuvent regarder aller “le show” comme s’ils étaient des spectateurs qui “ne risquent rien” alors qu’en fait, ils ont TOUT à gagner… ou à perdre!

Vous voyez, chers Amis québécois, notre coin du monde a été pris d’assaut par des transnationales étrangères qui appartiennent aux tenants du nouvel ordre mondial, soit les puissants banquiers londoniens ainsi que les familles royales, leurs descendances et une nébuleuse de complices arrivistes et anti-humanistes. Il nous faut résister à cet assaut parce que la complaisance que nous affichons actuellement, en regard des affaires publiques, nous mène directement dans le proverbial mur de béton.

Collectivement, nous devons nous éloigner de l’information-spectacle pour revenir à la base.

Les décisions prises dans nos institutions dites démocratiques doivent faire l’objet de débats EN SOCIÉTÉ et non seulement dans les “grands médias” où les opinions les plus polarisées font l’objet d’un maximum de reportages, question de mieux “divertir” les “spectateurs” qui, en réalité, devraient se rendre compte qu’ils sont, d’abord et avant tout, des “acteurs” qui se font voler LEUR micro par des “têtes parlantes” qui multiplient les discours sans toutefois agir dans le meilleur intérêt de l’ensemble des Québécois (ou très rarement).

Le nouvel ordre mondial maintient son illusion via divers stratagèmes, partout dans le monde.

Il arrive que des initiatives, souvent très humbles et méconnues des masses, prennent racine mais n’arrivent pas jusqu’au moment où l’on peut en récolter des fruits, faute de financement ou d’appui… ou des deux! Il appartient alors aux Québécois de savoir trier les “machines à mensonges” des groupes populaires qui ont réellement du mérite.

Je fais partie de ceux qui condamne le recours à une surjuridicisation de notre société car l’appel à l’intelligence de mes pairs ne s’y produit presque plus tant les juristes emprisonnent les citoyens dans une matrice de contrôle judiciaire étouffante qui piétine la liberté et déshumanise les interactions.

L’humain doit s’affranchir de toutes ces ficèles qui s’accumulent sur lui, alors qu’il est au sol, terrassé par les dettes, rendu malade par un tsunami de produits chimiques et transformé en “spectateur social” passif et craintif de reprendre la sphère publique qui, pourtant, lui appartient.

Tant que vous croirez à l’illusion des débats entre Jean Charest chez les “rouges” et Pauline Marois chez les “bleus”, avec des opinions colorées émanant de l’ADQ, vous contribuerez à entretenir l’immense mensonge qui se dévoile un peu plus à nous, chaque jour.

La mondialisation n’est pas notre solution.

L’asservissement à la fédération canadienne n’est pas plus “la solution” pour le Québec qu’elle ne l’est pour toute autre province — nous sommes dans le même bateau que tous les autres Canadiens et nous faisons face aux mêmes banquiers internationaux qui utilisent la vieille technique de guerre consistant à “diviser pour mieux régner” afin de nous réduire à n’être que des “spectateurs bien dociles” alors même que notre maison (notre coin du monde) passe à des mains étrangères.

Au Québec, nos forêts sont sous le contrôles de transnationales étrangères.

Même chose pour nos mines.

L’or québécois, le cuivre, le zinc, le nickel, le fer et l’ilménite ne sont qu’une infime partie des trésors qui se cachent dans notre sous-sol. Et pourtant, même nos diamants sont recouvrés par des transnationales étrangères et pendant ce temps-là, les Québécois écoutent “la Poule”!

Il y a de quoi hurler, non?

Nos diamants — des quantités inédites de diamants qui se cachent dans le sous-sol québécois vont quitter notre coin du monde sans faire de bruit, ni contribuer à notre enrichissement.

Et il y a l’immense scandale de l’eau.

Sur les centaines de puits d’eau de source qui se trouvent au Québec, aucun —je dis bien AUCUN— n’appartient désormais à 100% à des intérêts québécois. Nos puits d’eau de source québécois appartiennent à des transnationales étrangères comme Coke, Pepsi, Danone et Perrier qui, eux, ont compris la vraie valeur de l’eau que nous leur DONNONS sans leur percevoir de réelles redevances, dignes de ce nom.

En fait, le nouvel ordre mondial nous endette, nous rend malade et tente, par tous les moyens, de nous enlever les leviers qu’il nous reste pour affirmer notre liberté et la vivre, pleinement.

Ce ne sont pas les voisins qui vont nous sauver car en Ontario, dans le Maine et ailleurs, ils font face aux mêmes attaques sauvages des banquiers internationaux qui prennent tout ce qui a de la valeur pour le remplacer par des dettes qui ne font que confirmer la servitude sans fin de populations entières.

Un grand nombre de politiciens qui disent nous représenter agissent, qu’ils le sachent ou non, comme s’ils étaient corrompus et c’est probablement ça qui va finir par réveiller les gens.

Vous êtes l’artisan de votre vie.

Cessez de vivre dans l’illusion créée par les débats artificiels.

Prenez part à ces mêmes débats et occupez l’espace-citoyen nécessaire pour faire entendre votre position.

Lancez un blogue, distribuez des tracts ou donnez des conférences — allez-y selon votre inspiration mais de grâce, cessez de vous réfugiez dans le faux-confort des débats qui n’en sont pas.

Tags: société, débats, illusions, politique, politiciens, québec, canada, nouvel ordre mondial, famille desmarais, empire desmarais, matrice de contrôle, lois, juristes, avocats, droit, oppression, tyrannie, liberté

1 COMMENTAIRE

  1. Chers Amis Québécois,

    Depuis la France, je viens m’informer sur ce site assez régulièrement (pour prendre la “température” de votre perception du Nouvel Ordre Mondial).

    Aujourd’hui, je crois qu’il faut canaliser toutes nos énergies pour les transformer en synergies.

    À la fin de cet article vous lancer une invitation à agir pour alerter le maximum de gens sur le vrai visage de ceux qui ont le pouvoir :

    “Lancez un blogue, distribuez des tracts ou donnez des conférences — allez-y selon votre inspiration mais de grâce, cessez de vous réfugiez dans le faux-confort des débats qui n’en sont pas.”

    C’est absolument nécessaire mais en même temps, il faut se méfier des messages confus et des actions qui partent dans tous les sens.

    Sur la page 100 du forum LE SILENCE DES LOUPS (Décryptage d’un monde interdit aux moins de 16 dents) il y a un commentaire très pertinent :

    “la multiplication crée la dilution et aboutit à l’insignifiance.”

    Les sites, les blogs, les forums qui traitent de la faillite du système, de la trahison des élites, de la propagande des médias etc… sont en surnombre

    Ce qui est un avantage pour assurer une multitude de flux que le Pouvoir ne peut pas véritablement contrôler (pour l’instant ) est aussi un obstacle à la structuration d’une résistance capable de présenter un véritable projet démocratique ”

    Je pense qu’il vaut peut-être mieux, à ce stade, essayer de rassembler, de fédérer les énergies “contestataires”, en restant a-politique, pour offrir de la lisibilité et de la cohérence en face des sceptiques qui pensent encore que “tout est normal” et que les dénonciations du système viennent de “complotistes” paranoïaques.

    Chez nous, Patrick Sébastien (artiste et animateur télé) s’appuie sur sa notoriété pour tenter une expérience forte : il vient de lancer un mouvement citoyen pour rassembler justement les énergies et offrir de la visibilité aux idées “dissidentes” :

    Le D.A.R.D.

    “Le D.A.R.D. n’est pas un parti politique. C’est un rassemblement humaniste et citoyen de conscience et de pression”.

    Labourse, dans le 1er message de la page 100 du SILENCE DES LOUPS, explique bien en quoi il consiste.

    Il n’est par sûr que ça marchera mais si on fait chacun notre truc dans notre coin alors là, on peut être sûr que ça ne marchera pas.

    B.Madone

Laisser un commentaire