L’invasion des produits pharmaceutiques

Stephen Harper a une petite famille.

Il ne viendrait à l’idée de personne qu’il livrerait ses enfants sur l’autel d’un quelconque oligopole pour les sacrifier, eux et leur progéniture. Ce serait du délire.

Pourtant, c’est justement ce que lui et son parti s’apprêtent à faire avec le projet de loi C-51 qui aura pour effet direct, sous des couverts de “protection du public”, d’interdire la vente de 60% des produits naturels.

C’est un scandale!

Le pire, c’est que ce projet de loi C-51 avait été vertement dénoncé avant les dernières élections fédérales et devant le tollé provoqué par celui-ci, les Conservateurs l’avaient mis en veilleuse, le temps de gagner leurs élections. Maintenant que c’est chose faite, ils reviennent à la charge, sans aucune gêne.

dites_non_a_c-51_et_c-52

Le “Bill C-51” n’est rien d’autre que l’extension politique de désir de la mafia médico-pharmaceutique de voir mourir l’industrie canadienne des produits naturels, un secteur en pleine expansion qui fait une concurrence inédite à l’empire pharmaceutique et qui, par extension, mine le quasi-monopole des médecins sur la santé humaine.

Les produits de santé naturelle se démarquent des produits pharmaceutiques en ceci qu’ils ont comme objectif de rapprocher les gens des produits qui sont véritablement bons pour eux et ce, à l’état naturel.

Le duopole médico-pharmaceutique, quant à lui, ne cherche plus à “guérir” les gens. C’est plus payant de les “traiter” à savoir qu’ils sauvent l’individu mais s’arrangent pour le maintenir, d’une façon ou d’une autre, dans une relation de dépendance avec de leurs “produits”.

Pire, les produits pharmaceutiques sont généralement MAUVAIS pour les gens. Le scandale du Vioxx nous le rappelle d’ailleurs avec éloquence.

Alors que l’industrie pharmaceutique a tué des centaines de milliers sinon des millions de personnes avec ses poisons, les produits de santé naturelle, de leur côté, n’ont jamais tué qui que ce soit. Et quel parti le gouvernement de Stephen Harper prend-t-il pour cible? Celui de la santé naturelle! Ça n’a aucun sens.

Le pire, c’est que le projet de loi C-51 s’accompagne du tout aussi répugnant projet de loi C-52. Ensemble, ces deux projets de loi précipiteront la chute de l’industrie des produits naturels, d’un bout à l’autre du Canada… et nous avons BEAUCOUP à perdre ici, au Québec.

Les compagnies pharmaceutiques contrôlent les universités où sont formés nos médecins.

C’est d’ailleurs pourquoi les médecins sont si pressés de prescrire des pilules ou des traitements à leurs patients parce que c’est ce qu’ils ont appris, à l’école!

Les produits de santé naturelle sont une réelle menace pour l’industrie pharmaceutique parce qu’ils fonctionnent et en ce sens, les “mafiaceutiques” ont décidé de l’éliminer par la force plutôt que d’oser se comparer (auquel cas, ils perdraient).

Les citoyens canadiens doivent tous faire savoir à leur député —surtout lorsque celui-ci est un Conservateur— que les projets de loi C-51 et C-52 sont inadmissibles et qu’ils doivent être terminés sur-le-champ.

Qui plus est, les relations incestueuses entre les politiciens et le puissant lobby pharmaceutique doivent cesser. Les compagnies pharmaceutiques sont presque toutes des transnationales étrangères qui ne se gênent pas pour “traiter” les Canadiens avec les cocktails pharmacologiques les plus payants, pour eux.

Les citoyens canadiens doivent se tenir debout, ensemble, pour faire face à cet ennemi qui vous attend avec ses drogues, commercialisés par une armée de médecins complaisants de ce système qui priorise les “traitements chocs” plutôt qu’une approche axée autour de la santé générale du patient.

Ne faites pas comme Stephen Harper qui, à l’évidence, n’hésite pas à confier l’avenir —et la santé— de ses enfants aux complices médicaux et pharmaceutiques qui, selon toute vraisemblance, forceront le Canada à respecter, par la force, des règles contraignantes de l’Organisation mondiale du commerce qui tente, par tous les moyens, d’imposer son Codex Alimentarius, partout sur terre.

Non aux projets de loi C-51 et C-52, pour notre santé et surtout, celle de nos enfants.

Ne devenons pas cette génération qui a ouvert la porte toute grande aux compagnies pharmaceutiques étrangères qui sont venues TUER notre industrie florissante des produits naturels, avec le concours complaisant des Conservateurs, à Ottawa.

Tags: non à c-51, non à c-52, non au gouvernement conservateur, non à stephen harper, omc, organisation mondiale du commerce, codex alimentarius, produits naturels, santé des gens, santé des canadiens, mafia médicale, mafia pharmaceutique, monopole médical, oligopole pharmaceutique, transnationales étrangères, traitements coûteux, médicaments, pillules, médecins, oui à la santé naturelle

Claude Gélinashttps://videos.claude.ca/
Passionné des communications numériques, du développement web, de l'infographie et des avancées technologiques, au sens large.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus récents billets

Nombre record de jets au FEM de Davos, en 2020

À voir le nombre effarant de jets ultra-polluants qui se disputent les pistes d'atterrissage autour de Davos,...

RDL: Andrée Laforest ne veut pas être dérangée

Pour ceux qui ne connaissent pas Andrée Laforest, c'est la députée caquiste pour Chicoutimi qui officine en tant que:

La Régie du logement sert mal les locataires

Au Québec, les locataires qui habitent des appartements peuvent faire appel à la Régie du logement (RDL). À titre...

Service téléphonique débordé à la RAMQ

Le site web de la Régie de l'assurance-maladie du Québec (RAMQ) n'en fait aucune mention mais à l'usage, il appert que le...

Cannabis: l’âge légal passe à 21 ans dès le 1er janvier 2020

Les consommateurs de cannabis âgés de 18 à 21 ans devront se plier à la Loi 2, intitulée "Loi resserrant l'encadrement du...

D'autres billets à découvrir