Michael Sabia: le pire “candidat”…

Ce qu’on apprend, via les coulisses de l’information, c’est que seulement 4 des 11 (ou 12) membres du CA (13 en date d’aujourd’hui) de la Caisse de dépôt avaient pour mandat (depuis une semaine) de trouver un nouveau PDG.

De ces 4 membres du CA censés plancher pour trouver un successeur à Richard Guay (le “fantôme” grassement payé… pour n’avoir RIEN fait), qui a remis sa démission en janvier 2009 pour des raisons de santé (belle excuse), seulement 2 auraient “travaillé” (les 2 autres ne s’étant pas même pointé le nez à la Caisse de dépôt, depuis une semaine… en étant payés quand même, bien sûr).

Alors il semblerait que les 2 membres du CA (sur 11 [ou 12], qui auraient dû se faire entendre) qui devaient évaluer les candidatures se sont limités à 2 candidatures, soit:

  • Michael Sabia, alias “le perdant chronique”; et
  • Luc Bertrand, alias “le traître qui a laissé filer la Bourse de Montréal entre les griffes de la Bourse de Toronto, empochant un grosse somme d’argent, au passage”.

De ces 2 candidats, la Caisse a choisi le pire, soit Michael Sabia.

C’était évident qu’ils ne choisiraient pas Bertrand parce que, dans les couloirs de l’Assemblée nationale, on murmure que personne n’a encore digéré qu’il ait “perdu” la Bourse de Montréal aux mains de sa puissante concurrente, la Bourse de Toronto — il s’est enrichi personnellement mais a joué un sale tour aux entrepreneurs québécois.

Mais avouons qu’évaluer seulement 2 candidats pour un poste aussi important, c’est de rire du monde. Ils n’ont même pas pensé à Claude Béland, un homme respecté des Québécois qui a prouvé (à maintes reprises) son allégeance envers les Québécois et non les étrangers.

En fin de compte, il semblerait que c’est Robert Tessier qui ait eu le dernier mot concernant le choix du candidat et pour lui (et probablement seulement lui), ce choix fait du sens. Il a dit “[…] quand j’ai vu le nom de Michael Sabia, pour moi, ça a été comme une révélation […]” — pardon! Le “perdant chronique”, une “révélation”? Non, mais, quelle incompétence pour balancer une sottise de la sorte.

michael_sabia_selon_ygreck

Merci à ygreck pour cette caricature qui en dit long ; )

Alors on sait que Robert Tessier se félicite de son choix MAIS qui est, ce Michael Sabia, au juste?

On sait qu’il a privatisé notre société de chemin de fers, le CN, en la lançant en bourses SANS LES DETTES parce qu’il s’était arrangé pour laisser les lourdes dettes sur les bras des contribuables!

Et oui, le ti-monsieur, il sait comment pelleter “le problème” chez le voisin… sur notre dos, en l’occurence.

Parlons ensuite de sa performance chez BCE… quel gâchis. Il vient de mettre à pied des milliers de cadres intermédiaires de Bell afin d’alléger la structure (au Québec) pour ses nouveaux propriétaires pressentis, à 40% aux États-Unis et à 60% en Ontario (via Teachers) et comme il aura fait le sale boulot, ce sera facile pour Bell US/Ontario d’embaucher ces milliers de cadres intermédiaires… en Ontario! Et oui, Michel Sabia, un Ontarien anglophone sait y faire avec les Québécois! Quel grand défenseur des intérêts du Québec.

Mais ce n’est pas tout parce qu’avec la transaction ratée avec les acheteurs de BCE, Michael Sabia a empoché quelques dizaines de millions de dollars (en exerçant ses options “juste au bon moment” — sans que ce soit un délit d’inité, apparemment), mais les actionnaires, euxont vu le prix d’achat pour l’action passer de quelques 42$ à 21$, le temps de le dire et ont perdu quelques 14 milliards de dollars… sans même recevoir d’excuses de Michael Sabia!

Wow… Michael Sabia, ce mondialiste arrogant, déterminé à transférer —pour une bouchée de pain— nos fleurons québécois à l’étranger (et en Ontario, lorsque possible), va désormais diriger la Caisse de dépôt et de placement. Eurk! Et re-eurk…

C’est tellement insultant pour les Québécois qu’on pourrait penser que sa nomination n’est qu’une provocation de plus provenant de la “joyeuse bande d’incompétents” de la Caisse — on pourrait même dire qu’ils ont nommé le gars le plus incompétent (comme eux) afin qu’il ne cherche pas à trouver les coupables de la perte des 40 milliards de dollars et qu’il contribue, par son poids en tant que PDG, à “tourner rapidement la page”.

Ainsi, Michael Sabia a probablement été choisi parce qu’il caresse les mêmes intérêts pro-Canadiens, pro-mondialisation et pro-PPP de la toute-puissante famille Desmarais qui a, depuis longtemps, le Parti libéral de Jean Charest dans sa petite poche d’en arrière (d’ailleurs, Jean Charest ne veut toujours pas dire de quoi il parle lorsqu’il passe des week-ends à Sagard, le château-fort des Desmarais) — et aussi parce qu’il fera comme si le 40 milliards de dollars de pertes n’était jamais arrivé… hôôônnnn, que c’est “pratique”, la mémoire sélective.

Qu’importe ce que ses chums disent de lui, les Québécois savent déjà que Michael “l’anglophone ontarien, pro-Ontario” Sabia est un perdant, un vendu et un arrogant de première classe qui ne se gène pas pour se payer de gros bonis… même quand le bateau coule. Comme quoi il sera dans son élément à la Caisse de dépit (et non de dépôt parce que les “dépôts” fondent à vue d’œil).

Tout Québécois qui se respecte devrait avoir de sérieux doutes sur la nomination de Michael (dites-le comme si vous parliez en anglais, sinon il pourrait se fâcher) Sabia qui aura tout le loisir de faire avec la Caisse de dépôt ce qu’il a fait avec BCE et le CN, avant ça.

michel_sabia_selon_garnotte

Merci à Garnotte, du quotidien Le Devoir, pour cette caricature fort révélatrice… et il aurait aussi pu parler du CN où les contribuables ont perdu, sur toute la ligne…

Michael Sabia comme PDG de la Caisse de dépôt… ça n’a vraiment aucun sens.

Désolé, sa nomination est à la fois une catastrophe en mouvement et un affront sans nom à l’intelligence des Québécois. Attendez-vous à des heures très difficiles, à la Caisse de dépôt, avec un arriviste de la sorte à la barre…

Tags: michael sabia, michel sabia, pdg, caisse de dépôt, placements, québec, bce, vente de bce, cn, privatisation du cn, ontarien, ontario, anglophone, robert tessier, ca de la caisse, montréal, politique, desmarais, sagard, jean charest, québécois

Claude Gélinashttps://videos.claude.ca/
Passionné des communications numériques, du développement web, de l'infographie et des avancées technologiques, au sens large.

6 Commentaires

  1. Il est évident que ce gars-là est nommé pour détruire tout ce que le Québec a construit sur le plan économique et nous enlever la possibilité de faire notre indépendance.

    C’est tout comme lorsqu’on s’est servi de la censure pour tuer la culture, au Québec. Mais on aime ça. À quand la manifestation devant le Parlement pour exiger le renvoi de Jean Charest dans les terres de son patron: M Desmarais?

  2. Degueulasse—-les Desmarais–Voleur public–
    Pourriture maudite—pire que la mafia–

    TNO–territoire non organisé—Est ce que Desmarais est le seul a jouir de ce privilege–

    Je possede un camp de chasse dans la region de la malbaie—Je dois payer tous les ans pour mon camp—Desmarais ne paye rien–Une farce monumentale—

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus récents billets

Nombre record de jets au FEM de Davos, en 2020

À voir le nombre effarant de jets ultra-polluants qui se disputent les pistes d'atterrissage autour de Davos,...

RDL: Andrée Laforest ne veut pas être dérangée

Pour ceux qui ne connaissent pas Andrée Laforest, c'est la députée caquiste pour Chicoutimi qui officine en tant que:

La Régie du logement sert mal les locataires

Au Québec, les locataires qui habitent des appartements peuvent faire appel à la Régie du logement (RDL). À titre...

Service téléphonique débordé à la RAMQ

Le site web de la Régie de l'assurance-maladie du Québec (RAMQ) n'en fait aucune mention mais à l'usage, il appert que le...

Cannabis: l’âge légal passe à 21 ans dès le 1er janvier 2020

Les consommateurs de cannabis âgés de 18 à 21 ans devront se plier à la Loi 2, intitulée "Loi resserrant l'encadrement du...

D'autres billets à découvrir