Nous entendons souvent parler de la cote de crédit du gouvernement du Québec ou de celui du gouvernement mais nous n’entendons à peu près pas parler de ce sur quoi se basent les maisons de crédit pour évaluer la solvabilité, la crédibilité et la solidité de nos gouvernements.

Et bien, un peu par hasard, nous sommes tombés sur les rapports du Québec et du Canada, à la puissante Securities and Exchange Commission des États-Unis.

sec_future_of_regulation

Un citoyen qui lit ça aura la drôle d’impression que nos gouvernements sont BEAUCOUP plus clairs dans ces rapports, destinés à des experts en finances (et des banquiers) que dans les rapports qu’ils nous servent, à nous.

On comprendra que les banquiers qui doivent décider où ils vont prêter leur argent n’ont pas de temps à perdre alors ces documents, déposés annuellement à la SEC (accompagnés d’ajouts ponctuels), ont le mérite de détailler toutes les mesures et de les chiffrer dans un format très simple à comprendre.

Pour un journaliste, un blogueur ou un citoyen engagé, ces rapports constituent de véritables mines d’or d’informations alors plongez immédiatement dans le feu de l’action et allez découvrir l’univers méconnu des rapports gouvernementaux canadiens, à la SEC…

  • CIK 0000722803 — QUEBEC
    SIC 8888, FOREIGN GOVERNMENTS
  • CIK 0000230098 — CANADA
    SIC 8880, UNKNOWN SIC – 8880

…et ce n’est pas tout, il y a aussi les autres provinces canadiennes qui y font “patte blanche”, telles que…

…et ainsi de suite, à vous de les rechercher.

Par exemple, dans le cas de l’Ontario, dans cette page (à peu près au quart), vous verrez que la province y émet pour 500,000,000$ (500 millions de dollars) de bons du trésor portant un taux de 2,65%, venant à échéance en 2012. Lorsqu’on parle de nos gouvernements qui “empruntent à l’étranger” pour “payer l’épicerie ici”, en voilà un bel exemple (bien qu’on ne sache pas trop ce qu’ils ont “acheté” avec ce nouveau 500M$ de dettes [ou titres au porteur, c’est selon]).

Mise-à-jour, le 11 octobre 2011: En mettant mes liens à jour (parce qu’ils avaient changé, tout simplement), je me suis rendu compte que ce document (celui de l’emprunt de 500M$) avait été “bonifié” d’un nouvel emprunt de 2 milliards de dollars, ce qui montre qu’un prêt peut être modifié, plus tard, pour en augmenter la valeur. Alors que ça doit être plus simple à faire pour les banquiers (parce que le contrat est déjà écrit), ça donne des frissons dans le dos, en tant que simple citoyen qui doit rembourser ces dettes.

sec_globally_active

Vous en voulez encore plus?

Aucun problème! En lisant ces rapports, vous allez ENFIN comprendre ce qui se passe “de l’autre côté du rideau” et savoir pourquoi certains banquiers acceptent de nous avancer des fonds, à diverses conditions (dont les taux d’intérêts et les préférences en matière de véhicules financiers). Allons-y avec d’autres grands pays…

…et il y en a beaucoup d’autres mais il faut se rappeler que pour certains pays, les nominatifs (pour les recherches) sont plus subtils et donc, moins évidents à trouver. Il vous appartient de fouiller ces montagnes de données techniques très précises pour trouver ce que vous cherchez — et même si vous cherchez rien en particulier, vous trouverez l’expérience intéressante.

logo_idea_sec_us

Tous les citoyens doivent ABSOLUMENT lire l’un de ces documents au moins une fois pour comprendre que nos gouvernements répondent à des instances qui n’ont rien à voir avec “le pouvoir du peuple” ou “le pouvoir local”. Ceux à qui sont destinés ces documents préparés avec grand soin ne font typiquement pas partie des classes pauvres, moyennes ou riches. Ceux qui lisent ces documents font habituellement partie des ultra-riches (ou ceux qui gèrent leurs fortunes directe ou afférentes). En lisant vous aussi ces documents, vous serez à même de voir sur quels genres de renseignements les “richissimes propriétaires planétaires” basent leurs décisions et vous allez voir, c’est presqu’exclusivement axé sur les finances et les points de droit.

Alors voilà, ceux qui le souhaitent peuvent désormais deviner les nouvelles avant tout le monde parce que les “engagements” qui sont mentionnés dans ces rapports seront rigoureusement respectés. Après tout, on ne badine pas avec les banquiers car eux, contrairement aux citoyens, ils ont les “dents longues”.

Il y a évidemment beaucoup de décisions qui se prennent à l’Assemblée nationale (à Québec) et au Parlement (à Ottawa) mais force est d’admettre que les flux monétaires passent souvent par New York et ça, peu de gens d’ici le savent (ou le comprennent) alors faites circuler cet article afin de diffuser ces informations à tous.

Certains d’entre-vous savaient probablement déjà tout ça mais bon, ce n’est évidemment pas tout le monde alors tant mieux pour ceux qui apprendront quelque chose de nouveau…

Tags: sec, securities and exchange commission, filings, rapports, dépôt de rapport, rapport annuel, prévisions, budgets, engagements, promesses, gouvernements, dettes, bonds du trésor, québec, canada, ontario, états-unis, suède, brésil, pérou, banquiers, prêts d’argent, argent, finance, citoyens

2 Commentaires

Laisser un commentaire