Dans son discours inaugural en tant que 44e président des États-Unis, Obama entend en découdre avec l’apparente complaisance que l’on retrouve d’un bout à l’autre du gouvernement.

obama_aux_commandes_de_la_maison_blanche

Obama a clairement dit qu’après révision, si un programme ne fonctionne pas, il sera éliminé.

Pas de niaisage!

Dans le même ordre d’idée, il ne faut pas se surprendre qu’hier, en après-midi, Rahm Emanuel ait signé une circulaire adressée à tous les ministères et agences fédérales pour bloquer toute règlementation en cours afin que l’administration Obama puisse procéder à leur examen légal et politique.

Quelques heures seulement après l’investiture du nouveau président, voilà que les débordements de l’ère Bush risquent de prendre la direction des poubelles.

À tort ou à raison, c’est un geste d’éclat qui confirme explicitement que les politiques de George W. Bush ne faisaient pas l’unanimité et qu’il y a un réel espoir de voir les choses changer… pour le mieux, espérons-le.

Tags: bush, obama, gwb, bho, présidence, investiture présidentielle, américains, décisions gelées, directive de la maison blanche, maison blanche, rahm emanuel, circulaire, politique, ministères, agences fédérales, états-unis

Laisser un commentaire