Que penser de l’accent d’Amérique?

Le proverbial chat est sorti du sac!

Québec a un nouveau logo-slogan qui annonce que la ville s’affichera désormais comme étant l’accent d’Amérique.

Print

Vous avez bien lu: “l’accent d’Amérique”.

Une allusion claire au fait francophone mais sans plus. Rien sur l’aspect historique ou patrimonial. Quelqu’un a donc tout misé sur la langue, pour attirer plus de touristes à Québec.

Pris comme tel, le logo n’a vraiment rien d’impressionnant. Au mieux, ça vient appuyer un concept publicitaire. Isolément, “l’accent d’Amérique” n’a pas le “swing” d’un “I love NY” mais bon, on peut penser que force de répéter le slogan, on y verra un message positif, faute d’être emballant.

quebec-l-accent-d-amerique-novembre-2014

Ça donne l’impression que des “penseurs” près du maire Régis Labeaume ont inventé le slogan “l’accent d’Amérique” alors qu’un infographiste a dû s’ingénier à mettre ça en images. On ne peut s’empêcher de penser que plusieurs amateurs d’infographie —qui maîtrisent Adobe Illustrator CS6— auraient fait un aussi bon travail… sinon mieux! C’est correct à l’œil mais pour une ville de la taille de Québec, ça manque de prestance.

Puisque tout le monde a dû faire son possible pour pondre ce concept, on les félicite du travail qu’ils ont livré (pour 25,000$, apparemment) mais plusieurs citoyens de Québec restent sur leur appétit. Il faut dire que Régis Labeaume, fidèle à lui-même, avait mis la barre très haute. Inévitablement, la promesse a largement surpassé le résultat dévoilé au public.

De toute façon, ce slogan sera vu par les touristes prospectifs. Vu de cet angle, c’est encore plus surprenant que le logo-slogan ne soit pas universel, comme avec un pictogramme savamment conçu, pour être reconnu par tous.

À première vue, c’est difficile d’imaginer qu’un Américain qui voit ce logo-slogan voudra “encore plus” venir à Québec. Dans les faits, ça ne lui fera probablement ni chaud, ni froid.

A-t-on vraiment un logo-slogan à la hauteur de l’image de Québec?

À vous d’en juger…

Pour vous aider à comprendre l’idée derrière “l’accent d’Amérique”, voici comment la ville de Québec, sur son propre site web, présente son logo-slogan…

Signe distinctif de la langue française, l’accent donne du caractère à la voyelle, comme il vient ici affirmer notre identité collective. Berceau de la francophonie en Amérique du Nord, Québec en est désormais la capitale et le porte-étendard.

Par sa forme et par sa hauteur, l’accent rend hommage au cap Diamant, ce relief géographique à partir duquel nous avons forgé notre destin. Il souligne également les mille et un contrastes où s’affiche notre différence : notre visage européen et notre dynamisme nord-américain, notre créativité au service de la culture et du savoir, notre histoire à l’ombre des remparts et des clochers, nos étés festifs et nos hivers chaleureux…

Joyau du patrimoine mondial, Québec conjugue son passé au présent pour construire son futur. C’est à Québec qu’en premier on a placé un accent sur l’Amérique. Aujourd’hui, nous revendiquons le droit de porter cet accent pour le faire entendre et résonner dans le monde entier.

Parce que Québec est unique.

Parce que nous en sommes fiers.

Parce que nous sommes Québec, l’accent d’Amérique.

Un hommage au Cap-Diamant? Quoi? Vous voyez le Cap-Diamant dans ce logo, vous?

Enfin bref, disons qu’entre ce texte enflammé et le résultat final, on sent une dissonance. Pas assez pour comparer ce logo-slogan au fiasco de Clotaire Rapaille mais quand même, on aurait aimé voir… autre chose, de mieux.

ville-de-quebec-l-accent-d-amerique

Peut-être que le logo-slogan sera amélioré, en cours de route. Peut-être pas… ou peut-être qu’il sera abandonné puis remplacé. Après tout, il faut que ça aide à attirer les touristes à Québec.

Si ça aide à enrichir notre ville, tant mieux alors laissons le temps au concept de circuler, un peu! On verra au cours des prochaines années si c’est un concept gagnant.

Claude Gélinashttps://videos.claude.ca/
Passionné des communications numériques, du développement web, de l'infographie et des avancées technologiques, au sens large.

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus récents billets

Nombre record de jets au FEM de Davos, en 2020

À voir le nombre effarant de jets ultra-polluants qui se disputent les pistes d'atterrissage autour de Davos,...

RDL: Andrée Laforest ne veut pas être dérangée

Pour ceux qui ne connaissent pas Andrée Laforest, c'est la députée caquiste pour Chicoutimi qui officine en tant que:

La Régie du logement sert mal les locataires

Au Québec, les locataires qui habitent des appartements peuvent faire appel à la Régie du logement (RDL). À titre...

Service téléphonique débordé à la RAMQ

Le site web de la Régie de l'assurance-maladie du Québec (RAMQ) n'en fait aucune mention mais à l'usage, il appert que le...

Cannabis: l’âge légal passe à 21 ans dès le 1er janvier 2020

Les consommateurs de cannabis âgés de 18 à 21 ans devront se plier à la Loi 2, intitulée "Loi resserrant l'encadrement du...

D'autres billets à découvrir