Regard sur le logement au Québec

Où logent les Québécois?Le dernier recensement de Statistiques Canada dressant un portrait fidèle de la situation du logement, au Québec, remonte à 2001 et pourtant, 6 ans plus tard, c’est encore fort intéressant.

Les 2,973,925 ménages québécois doivent tous se loger, c’est un incontournable. De ce nombre, une proportion de 46% habite une maison individuelle, 48,8% a opté pour de petits immeubles et seulement 5,2% se trouve dans des immeubles de 5 étages ou plus.

Avec un nombre moyen de 2,4 personnes par ménage, qui occupent 0,41 pièce par personne, la proportion de propriétaires conjoints des logements s’élève à 58% et de manière individuelle, les femmes sont proprios à hauteur de 44,7% et les hommes à 66,4%.

Les logements dont il est question dans le recensement de 2001 ont été construits avant 1946 dans une proportion de 15,1% et après 1980 à 29,5%, comme quoi les logements plus récents ont la cote.

Généralement parlant, les ménages locataires sont des personnes seules alors que les propriétaires sont constitués majoritairement de couples avec ou sans enfants. Qui plus est, au Québec, la production récente de logements est dominée par les maisons individuelles sur tout le territoire sauf sur l’Île de Montréal.

Ce qu’il y a d’encourageant dans les chiffres plus récents de 2005, c’est que sur un total d’environ 17,000 nouvelles constructions résidentielles, au Québec, 887 étaient des maisons écoénergétiques certifiées Novoclimat, selon l’Agence de l’efficacité énergétique.

Économiser chaque mois sur les factures liées à la consommation d’énergie, ça fait une énorme différence dans le budget des ménages qui ont la chance d’habiter ces nouveaux logements mieux pensés.

D’ailleurs, au chapitre des revenus des ménages, ils sont évidemment plus élevés chez les propriétaires alors que les locataires consacrent une part très importante de leurs ressources au logement, à la nourriture et aux vêtements. L’aide gouvernementale s’avère décisive pour 230,000 ménages québécois moins favorisés qui bénéficient d’une aide au logement, par l’intermédiaire des divers programmes de l’État.

À l’heure des défis démographiques (vieillissement de la population, vagues d’immigration), assurer un accès équitable à des logements de qualité, tout spécialement aux ménages les plus démunis, doit demeurer une priorité pour tous les intervenants.

Maisons vertes, “co-housing”, quartiers pour aînés, demeures bigénérationnelles et condos conçus pour les célibataires sont autant de miroirs des transformations spectaculaires de nos modes de vie guidés par l’évolution démographique ainsi que les grands courants de société, en matière d’habitation.

Avec près de 80% de la population québécoise qui habite en zone urbaine et des projection à la hausse pour les prochaines années, les enjeux liés au logement continueront d’intéresser les ménages de notre belle province.

Tags: logement, québec, immeubles, résidences, maisons, propriétaires, locataires

Claude Gélinashttps://videos.claude.ca/
Passionné des communications numériques, du développement web, de l'infographie et des avancées technologiques, au sens large.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus récents billets

Nombre record de jets au FEM de Davos, en 2020

À voir le nombre effarant de jets ultra-polluants qui se disputent les pistes d'atterrissage autour de Davos,...

RDL: Andrée Laforest ne veut pas être dérangée

Pour ceux qui ne connaissent pas Andrée Laforest, c'est la députée caquiste pour Chicoutimi qui officine en tant que:

La Régie du logement sert mal les locataires

Au Québec, les locataires qui habitent des appartements peuvent faire appel à la Régie du logement (RDL). À titre...

Service téléphonique débordé à la RAMQ

Le site web de la Régie de l'assurance-maladie du Québec (RAMQ) n'en fait aucune mention mais à l'usage, il appert que le...

Cannabis: l’âge légal passe à 21 ans dès le 1er janvier 2020

Les consommateurs de cannabis âgés de 18 à 21 ans devront se plier à la Loi 2, intitulée "Loi resserrant l'encadrement du...

D'autres billets à découvrir