Régis Labeaume ira en Tunisie

À lire aussi

L’eau distillée et ce que 24 docteurs en pensent

Buvez-vous de l'eau distillée? Car oui, vous pouvez boire de l'eau distillée. Il n'y...

L’élection partielle dans Jean-Talon

C'est la démission inattendue du Libéral Sébastien Proulx qui a déclenché une élection partielle dans la circonscription...

Le coaching santé dans les médias sociaux

Les idées ne manquent pas dans le créneau des coachs de santé qui utilisent de manière intensive...

Le maire de Québec cherche probablement à accumuler des “air miles” en quantité industrielle parce qu’après ses visites prévues en France et en Belgique, dans quelques semaine, Régis Labeaume a annoncé qu’il se rendrait aussi à Tunis, le printemps prochain.

Il semblerait que le maire Labeaume veuille intéresser des travailleurs à immigrer à Québec afin de combler des besoins “criants” de main d’oeuvre. On s’entend. Les besoins sont “criants” mais il veut y aller le printemps prochain. On aura déjà vu des besoins plus “criants” que ça!

Alors d’une part, le maire de Québec annonce qu’il ne déblaiera plus de nombreux trottoirs l’hiver et de l’autre, il annonce qu’il se rendra en Tunisie pour nous ramener plein d’immigrants… c’est tellement inconséquent, où est la logique? Mettre en danger la vie des piétons québécois ne l’empêche pas de dormir -mais- d’aller à l’autre bout de la Terre pour convaincre des Tunisiens de troquer leur soleil pour un banc de neige, ça l’émoustille au plus haut point… c’est vraiment bizarre.

Régis Labeaume joue le jeu de la “promotion de la pauvreté” parce qu’à Québec, il y a ASSEZ DE MONDE POUR COMBLER PRESQUE TOUS LES EMPLOIS mais comme de nombreux employeurs (souvent des multinationales) sont inflexibles concernant les salaires (minimums) offerts, les gens d’ici refusent de se faire exploiter.

Que fait alors le maire Labeaume?

  • Est-ce qu’il se bat pour augmenter le salaire offert aux gens d’ici?
  • Est-ce qu’il prend la défense de ses citoyens qui veulent plus que le salaire minimum et des conditions de travail plus que discutables?

Bien sûr que non!

Il mange directement dans la main des “gros employeurs” qui se plaignent à qui veut bien les entendre qu’ils ont “de la misère” à combler leurs postes!

En clair, il va prendre l’argent de NOS TAXES pour aller se promener à Tunis et nous ramener des travailleurs prêts à “manger de la misère” au salaire minimum. Ça va faire plaisir aux multinationales qui vont pouvoir continuer à justifier leurs salaires microscopiques — bravo M. Labeaume, l’importation d’une nouvelle classe de citoyens condamnés à la pauvreté va même donner de l’ouvrage à toutes les “bonnes œuvres” de la ville, en boni.

Ce serait vraiment drôle que Régis Labeaume nous ramène l’imam Saïd Jaziri qu’on vient de retourner en Tunisie pour avoir tenu des propos peu flatteurs à propos des Québécois dans le cadre des débats sur les accomodements raisonnables!

M. Labeaume va devoir s’attendre à voir les mosquées pousser comme des champignons, à Québec.

Il va aussi falloir s’habituer à voir plein de foulards islamique dans nos rues, tout ça grâce au maire.

Oui, la ville de Québec préfère encourager de parfaits étrangers que ses propres citoyens. Pas qu’il y ait du mal à vouloir aider les autres mais on comprendra qu’en tant que maire, son travail n’est pas d’aller se promener à Tunis avec comme objectif de grossir les rangs de notre classe pauvre locale. Surtout lorsqu’on sait que cette arrivée massive d’immigrants “désespérer pour un emploi” viendront (malgré eux, cela va de soi) voler les emplois à nos adolescents qui, grâce aux besoins “criants”, commençaient à se faire respecter avec des salaires plus élevés… et, pendant ce temps (pendant “la crise”), les propriétaires d’entreprises roulent encore en autos de luxe, ça ne les a pas encore “mis à la rue” de payer leurs employés 11$ de l’heure plutôt que le salaire minimum.

Mais là, avec les “nouveaux arrivants”, les salaires vont redescendre au minimum absolu.

Et les immigrants se font autant avoir que nous dans ce vulgaire piège à cons…

Mais de toutes façons, notre “bon” maire Labeaume va détruire tout ce qui a été gagné au cours des dernières décennies (en matière de compensations plus décentes que “le minimum”) en tentant de faire entrer une barge de nouveaux pauvres (toutes proportions gardées) pour s’assurer que l’état actuel des choses se poursuivre.

Tags: régis labeaume, maire labeaume, laubeaume en tunis, tunisie, capitale de la tunisie, nouveau immigrants islamistes, islam, charia, voile islamique, salaire minimum, nouvelle classe pauvre, pauvreté, promotion de la pauvreté, maire de québec à tunis, assemblée générale de l’Association internationale des maires francophones, québec, immigration

Claude Gélinashttps://videos.claude.ca/
Passionné des communications numériques, du développement web, de l'infographie et des avancées technologiques, au sens large.

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Plus récents billets

RDL: Andrée Laforest ne veut pas être dérangée

Pour ceux qui ne connaissent pas Andrée Laforest, c'est la députée caquiste pour Chicoutimi qui officine en...

La Régie du logement sert mal les locataires

Au Québec, les locataires qui habitent des appartements peuvent faire appel à la Régie du logement (RDL). À titre...

Service téléphonique débordé à la RAMQ

Le site web de la Régie de l'assurance-maladie du Québec (RAMQ) n'en fait aucune mention mais à l'usage, il appert que le...

Cannabis: l’âge légal passe à 21 ans dès le 1er janvier 2020

Les consommateurs de cannabis âgés de 18 à 21 ans devront se plier à la Loi 2, intitulée "Loi resserrant l'encadrement du...

Portrait des 0-5 ans au Québec

Entre les âges de 0 à 5 ans, les tout-petits dépendent entièrement de leur parent ou tuteur pour vivre. L’Observatoire des...

D'autres billets à découvrir

Aenean eleifend ipsum venenatis, Donec dolor. porta. dapibus dictum nunc fringilla quis,