Microsoft travaille présentement avec le Centre de recherche d’optoélectronique de l’université de Southampton, en Grande-Bretagne, sur le Projet Silica (ou “Project Silica“, en anglais) qui a inventé une toute petite pièce de verre dans laquelle peuvent être stockés quelques 360 téraoctets de données.

C’est une quantité gigantesque de données et ça pourrait devenir utile rapidement, vu le volume sans cesse croissant de stockage nécessaire pour les montagnes d’informations numériques devant être stockées.

Voici une courte présentation vidéo du Projet Silica:

À première vue, ça semble surréaliste de stocker de l’information dans du verre et plus encore quand on lit la quantité colossale que le verre de quartz utilisé pourrait contenir et garder, potentiellement pour des centaines d’années… sans dégradation!

Avec cette technologie, le stockage des données a lieu dans des nanostructures tridimensionnelles appelées “voxels”.

En fait, on parle d’un médium d’archives d’informations numériques qui pourrait révolutionner le segment du stockage. Les “disques durs” pourraient devenir des “pièces de verre”, qui sait?

Contexte du Projet Silica

La demande de stockage de données à long terme atteint des niveaux sans précédent. D’ici 2023, on s’attend à ce que plus de 100 zettaoctets de données soient stockés dans le nuage.

Pour opérer à de telles échelles, il faut repenser fondamentalement la manière dont les fabricants de produits électroniques construisent des systèmes de stockage à grande échelle, ainsi que les technologies de stockage sous-jacentes qui les sous-tendent.

Projet Silica développe, en ce moment, la toute première technologie de stockage conçue et construite à partir pour le nuage.

Les chercheurs mettent à profit les récentes découvertes dans le domaine de l’optique laser ultrarapide pour stocker des données dans du verre de quartz à l’aide de lasers femtoseconde et conséquemment, ils construisent un système de stockage entièrement nouveau conçu à partir de zéro autour de cette technologie.

C’est l’occasion rêvée de remettre en question et de repenser complètement la conception des systèmes de stockage traditionnels et de co-concevoir l’infrastructure matérielle et logicielle future de l’infonuagique (“Cloud Computing” en anglais).

Microsoft en a parlé dans sa présentation Ignite 2017, si vous aimeriez en apprendre plus sur cette innovation:

Avec une telle quantité de stockage à notre portée, nos archives pourront devenir virtuellement illimitées.

Ça pourrait tout changer, en ce qui a trait à notre relation avec notre information et ce, dans des aspects de notre vie que nous ne soupçonnons pas encore.

Une “petite” invention qui pourrait avoir d’énormes effets.

Une petite pièce de verre qui pourrait stocker jusqu'à 360 téraoctets

Laisser un commentaire