Le cancer nous guette et en attendant ce qui pourrait être “notre tour”, on voit des proches et des moins proches tomber au combat.

Sans prévenir, c’est au détour d’un diagnostique qu’on se fait confirmer un cancer qui stagne, sans réel danger ou qui progresse en menaçant de nous emporter, plus ou moins vite.

Il y a tellement de monde qui redoute le cancer qu’une jambe qui fait mal ou un mal de tête un peu trop persistant devient un prétexte pour aller consulter, pour s’assurer que ce ne soit pas un cancer qui se cache derrière des symptômes courants.

cancer-cells

On a tous entendus les histoires de ceux qui ont attendu trop longtemps avant d’obtenir une diagnostiques et qui conséquemment, on réduit leur fenêtre d’opportunité pour combattre leur cancer… et ont perdu. Ça nous discipline à être attentif, quand notre corps nous parle. Des fois que ce serait notre cancer, bien à nous, qui viendrait pointer son nez, sournoisement.

Alors on s’en fait, avec raison!

Mais avant d’en arriver à un diagnostique de cancer, bénin ou mortel, y a-t-il de bons trucs pour réduire de manière très importante nos chances de développer une telle pathologie?

Bonne nouvelle, la réponse est positive et les trucs sont TOUS à votre portée…

  • Arrêtez de fumer (pour les fumeurs réguliers), c’est l’évidence mais pour près de 25% des Québécois, ça semble hors d’atteinte;
  • Limitez votre consommation des nourritures et boissons qui n’existaient pas il y a 1,000 ans: sucre, sodas, céréales raffinées, acides gras trans, bonbons, biscuits salés et sucrés en tout genre, plats préparés; 
  • Sortez et prenez quotidiennement le soleil, pour optimiser votre taux de vitamine D, vous aérer l’esprit et vous oxygéner les tissus; 
  • Mangez des produits achetés sous forme non transformée, de saison et si possible locaux, en évitant les cuissons à haute température (surtout le barbecue et les fritures). Privilégiez les légumes frais, en particulier les légumes verts et colorés, ainsi que les petits fruits rouges et noirs; 
  • Évitez au maximum les contacts avec les produits chimiques que ce soit dans l’environnement (épandages d’herbicides et pesticides, pollution atmosphérique), dans la nourriture et les vêtements, dans vos intérieurs (vernis, détergents, parfums chimiques, peintures…); 
  • Limitez votre exposition aux ondes du téléphone portable, du Wi-Fi et le temps passé devant votre ordinateur et la télévision, surtout en position assise; 
  • Optimisez vos apports en oméga-3, magnésium, potassium, vitamines, antioxydants et oligo-éléments; 
  • Veillez à la qualité de votre digestion et à avoir un tube digestif sain, en consommant des fibres prébiotiques et des probiotiques (aliments fermentés); 
  • Apprenez à respirer profondément: réduisez votre niveau de stress, vivez au calme et pratiquez une activité physique régulière en plein air et au soleil (marche en montagne, en forêt, bains de mer si vous pouvez); 
  • Soignez votre moral: faites des choix de vie conjugaux, familiaux, éducatifs, professionnels qui vous apportent un réel équilibre sur le long terme. Ayez des activités sociales, artistiques, spirituelles qui vous épanouissent intérieurement; 
  • Cultivez votre esprit, en choisissant des lectures et des émissions de qualité — travaillez aussi à accomplir votre grand rêve de jeunesse, si vous en avez un; 
  • Entretenez votre réseau d’amis: soignez vos relations avec les membres de votre famille, rendez vous aimable avec vos voisins, invitez régulièrement des personnes chez vous et faites tout votre possible pour bien les accueillir afin de leur donner envie de revenir, pour faire de votre foyer un lieu vivant où l’on se sent bien et où vous vous sentez bien; et 
  • Cultivez un jardin ou des fleurs sur votre balcon, occupez-vous bien de votre animal domestique si vous en avez un (achetez par exemple des livres pour mieux le connaître).

Alors qu’en pensez-vous?

Seriez-vous capable de changer quelques-unes de vos habitudes de vie? Si vous n’y arrivez pas tout de suite, ne vous découragez pas.

Pour ceux qui ont besoin d’inspiration, commencez pas une visite chez un naturiste, comme les préposés chez Rachelle-Béry, les comptoirs de produits naturels dans les IGA-Extra. Ils peuvent vous éduquer sur les bonnes alternatives alimentaires et vous conseiller des suppléments de bonne qualité.

Ensuite, si vous êtes capables, diminuez votre usage du Wi-Fi et utilisez plutôt des fils Ethernet, du routeur jusqu’à votre téléviseur ou votre Apple TV. Les fils Ethernet ne présentent pas un risque aussi important de radiation ambiante que le Wi-Fi alors n’hésitez pas à en passer un peu partout, le long des murs, quitte à utiliser des concentrateurs (“switchs”).

Enfin bref, utilisez votre imagination pour améliorer votre santé et votre environnement de vie.

Faites-vous confiance et rappelez-vous que le cancer, malgré qu’il fasse vraiment peur, ne s’exprime jamais exactement de la même manière, selon la personne.

Si vous faites attention à appliquer les trucs ci-haut, avenant qu’un jour vous ayez un cancer qui se développe, vous aurez vraisemblablement plus de chances de sortir victorieux de cette épreuve.

Laisser un commentaire