Accueil Au quotidien Vidéotron et Bell: Les limitations mensuelles des transferts de données

Vidéotron et Bell: Les limitations mensuelles des transferts de données

1909

À l’ère de l’information, nous sommes presque tous des internautes, plus ou moins aguerris, souhaitant utiliser le cyberespace pour se divertir, s’informer, travailler et bien sûr, connecter avec le monde.

S’il advenait que le Québec rate son virage technologique, les conséquences seraient désastreuses.

La société du savoir, c’est à nous de se l’approprier afin d’en profiter, individuellement et en tant que société mais qu’arrive-t-il lorsque l’essentiel des accès internet, au Québec, sont sous le contrôle direct (et indirect) d’un duopole particulièrement vorace? L’oligopole Vidéotron-Bell se positionne depuis plusieurs années pour causer un tort irréparable au Québec et ça se passe en douce, sans faire de bruit.

Pourquoi?

Parce que Vidéotron et Bell ont décidé, presqu’en même temps, de LIMITER la taille des flots de téléversements / téléchargements de leurs abonnés. Coïncidence?

Vous aimeriez surfer le web avec Vidéotron pour 45,95$ par mois, à 8 Mo/s? Rien de plus facile, abonnez-vous mais attention, vous n’aurez droit qu’à 50 Go de capacité mensuelle de transferts de données. Le calcul de ces 50 Go comprend aussi bien les téléversements (“uploads”) que les téléchargements (“downloads”).

C’est scandaleux!

Ça ne coûte absolument rien (ou à peu près rien) au fournisseur d’accès, dans ce cas-ci, Vidéotron, pour offrir un service SANS AUCUNE LIMITE de transferts mais parce que le CRTC a plié aux puissants lobbys “pro-limitations” de Vidéotron et de Bell, ça n’arrivera probablement jamais!

Et oui, on se fait dire, en quelque sorte, qu’on a une belle voiture pour se promener sur l’inforoute mais qu’il sera impossible de circuler plus de 50 kilomètres à l’intérieur du prix payé pour le forfait (celui à 45,95$, en l’occurrence).

Vidéotron devrait avoir honte de limiter ainsi les transferts de ses abonnés!

Au Diable les jeunes entrepreneurs qui essaient de se démarquer avec des services innovants qui, comme dans toutes les autres sphères de la vie, prennent davantage de ressources pour être établies.

En clair, grâce à sa position oligopolistique, Vidéotron en profite pour diminuer les transferts tout en maintenant des prix ridiculement élevés.

Tout un doigt d’honneur aux Québécois!

Et si d’aventure un internaute souhaite échanger davantage d’information que 50 Go par mois, il devra payer pour des blocs de gigaoctets supplémentaires à l’avance, pour éviter d’être surpris par les 1,50$ par gigaoctet supplémentaire —sans limites de facturation— qui surviennent, passés les 50 Go “inclus”.

En clair, un abonné qui doit transférer des plans, des images ou toute information qui va et viens dans un quelconque “nuage”m comme l’iCloud d’Apple, par exemple, à raison de 130 Go devra payer les 80 Go supplémentaires (aux 50 Go “de base”) au tarif de 1,50$ chacun, soit 120$… plus le 45,95$ (du “forfait”), plus les taxes (multiplier par 1,14975) et on obtient un total de 190,80$.

Tout près de 200$ pour un abonné qui essaie de profiter plus “pleinement” du web!

Streaming avec votre Apple TV, écoute de vidéos dans YouTube HD, radio web via Live365, synchronisation de données avec un nuage (dans le web) ou télétravail intensif avec des services-web, comme SalesForce.com — tout ça et bien plus devient à peu près impossible, avec Vidéotron — à moins d’être prêt à payer d’importants frais supplémentaires, sur une base mensuelle.

C’est carrément suicidaire pour les Québécois de tolérer une telle infamie contre notre prérogative “pro-accès illimité” concernant l’accès à l’internet parce que pendant qu’ici, on étouffe la créativité, qu’on tue les chances de plusieurs petits entrepreneurs avec des règles limitatives absurdes, ailleurs, il n’y a souvent aucune limitation aux transferts.

Pour justifier son viol économique, dans le portefeuille de ses abonnés, Vidéotron déclare ce qui suit:

“Un faible nombre de nos abonnés dépassent leur limite de consommation mensuelle. Tout dépend de votre utilisation d’Internet. Les restrictions ont été mises en place uniquement pour contrer les usages abusifs qui engorgent le réseau et pénalisent l’ensemble des clients.”

Quel ramassis de balivernes!

Personne ne sait combien d’abonnés de Vidéotron dépassent “le minimum” parce que ces renseignements sont jalousement gardés secrets, par le géant du câble et même si un grand nombre d’abonnés dépassaient “leur limite”, croyez-vous vraiment qu’on se ferait raconter la vérité? Poser la question, c’est y répondre!

Ensuite, lorsque Vidéotron parle d’usage abusif, c’est un autre doigt d’honneur aux abonnés parce que si je décide d’acheter un abonnement-radio-web et de l’écouter à tous les jours, est-ce que c’est “abusif”? C’est légal, légitime et utile mais aux yeux de Vidéotron, ce serait “abusif”? C’est dingue comme des règles conçues pour entuber des clients —mais vendues comme étant écrites pour éviter de pénaliser l’ensemble des clients— sonnent faux, lorsqu’on y regarde de plus près!

Et pourquoi Vidéotron arrive-t-il à mettre en place des règles aussi contraignantes et maternisantes, pour ses abonnés?

Tout simplement parce qu’il n’y a PAS de compétition (merci au CRTC et à ses fonctionnaires qui agissent comme des VENDUS aux riches lobbys de Vidéotron et de Bell, genre, au doigt et à l’œil… couché, chien-chien, no-nos, chien-chien de fonctionnaire-vendu pas capable de même ESSAYER de défendre le bien commun, le gros bon sens et un semblant de rigueur pro-consommateurs) et ce n’est pas Bell qui va concurrencer Vidéotron! Oh! Que non… ils sont trop contents de pousser la STUPIDITÉ encore plus loin que Vidéotron, en tarifant de manière souvent encore plus VICIEUSE leurs propres abonnés!

Au Québec, on a le choix entre le viol de nos libertés d’accès à l’information chez Vidéotron ou le viol, encore plus relevé, chez Bell… les maîtres des entourloupettes que personne n’a vu venir (ni ne comprends) à chaque facture mensuelle. Bell ne se limite pas à l’internet pour saupoudrer ses clients de “frais imprévus”, ça se produit dans TOUS ses services mais comme on parle d’internet, ici, on en restera là.

Enfin bref, nos élus chantent Tra-La-Lère pendant que notre proverbial paquebot technologique est en train de prendre l’eau.

Nos ados ont besoin d’accéder MASSIVEMENT au web pour se développer pleinement, tout comme nos télétravailleurs, nos étudiants aux cycles supérieurs et à peu près tout le monde, sauf Mme Lafraise qui va voir la météo une fois par mois sur le site de TVA… ce qui doit représenter la cliente IDÉALE pour Vidéotron… ou Bell qui, au fond, offre la même médiocrité avec un autre logo et un canal différent (câble VS fil de cuivre ou fibre optique).

Comme voulez-vous que les Québécois soient enthousiastes à voir la fibre de Bell arriver? Ça va être le même emmerdement de haute vitesse couplé à des téléchargements sévèrement limités qui va détruire nos chances de s’imposer comme des leaders de l’internet, dans le monde.

Que ce soit clair, si un Coréen a un accès illimité à l’internet, vous pouvez être assurés qu’il aura un avantage sur son concurrent Québécois qui essaie, par exemple, de lancer un service-web similaire. En Formule 1, comme dans le web, il n’y a pas de pitié et bien que le pilote fasse encore la différence, c’est habituellement la voiture (ou la connexion internet illimitée) qui compte pour beaucoup.

Ce n’est pas en se mettant la tête dans le sable que les choses vont s’améliorer.

Vidéotron et Bell prennent un malin plaisir à VAMPIRISER les internautes québécois et moins nous avons accès à l’internet, plus nous aurons soif d’y aller et au final, plus nous paierons de COÛTEUSES PÉNALITÉS pour avoir OSÉ vouloir repousser les limites de téléchargements qui ont été arbitrairement imposées à tout le monde, du jour au lendemain.

Vidéotron et Bell sont, en quelque sorte, des monstres.

Clair, net et précis.

Ce sont des gens que d’aucun pourrait qualifier de particulièrement MÉCHANTS parce qu’ils profitent de leur position dominante pour empêcher les Québécois d’avoir un accès plein et entier à ce que le web a de mieux à offrir.

Y a-t-il quelque chose de GENTIL à limiter sévèrement l’accès au web? Non.

Qu’est-ce qu’il y a de NOBLE à facturer abusivement ceux qui OSENT écouter de la musique en ligne? Rien.

Vraiment, Vidéotron et Bell révèlent leur vrai visage, laid et distordu, avec les limites de transferts de fichiers qu’ils imposent unilatéralement à leurs abonnés (et même, par extension, à ceux des derniers “petits fournisseurs” qui sont forcés de traiter avec eux, pour “joindre” leurs clients).

Netflix? Vidéotron et Bell en ont tellement peur qu’ils sont prêts à LIMITER ARTIFICIELLEMENT l’accès au web pour tout le monde afin de ne pas voir leur offre télévisuelle s’effondrer à mesure que les gens vont comprendre que Vidéotron-Télé et Bell Express-Vu, c’est vraiment nul comparé à la sélection télévisuelle qu’on retrouve (de façon 100% légale) en ligne.

On fait quoi, nous, simples citoyens, devant un tel cirque de condescendance et d’arrogance?

On se tourne vers quel fournisseur?

C’est rendu tellement frustrant de naviguer le web au Québec qu’on pourrait se demander s’il ne serait pas opportun de NATIONALISER tous les accès internet de la province. Ou encore, de voter une loi qui forcerait Vidéotron et Bell à lever TOUTES leurs limitations et offrir un accès internet de qualité à un prix RAISONNABLE, genre, 20$ par un usage courant (8 Mo/s) et 40$ pour un usage intensif (25 Mo/s)… à volonté, pour vrai.

Notre libertés, il va falloir les gagner.

Vidéotron et Bell vont continuer à abuser de nous, tant que nous ne mettrons pas fin au viol auquel ils s’adonnent contre nos libertés mais aussi, contre notre intelligence. On se fait TOUS avoir et on le sait. Pourtant, on paie quand même… il faut que ça cesse parce que ce modèle “passif” du consommateur ne jouent PAS en notre faveur. Loin de là!

L’internet est bien plus qu’une grosse bibliothèque d’informations, c’est le symbole d’une liberté nouvelle dans un univers où il est possible pour de nombreuses personnes de se réaliser.

Ce serait bête de laisser Vidéotron et Bell gâcher une si belle fenêtre d’opportunité sur notre destin individuel et collectif…

16 Commentaires

  1. Tu généralises pas mal trop! J’ai actuellement un accès Haute Vitesse avec 50 Go et je n’ai jamais dépassé, ainsi que tous mes proches qui ont cet accès. Je ne me sens aucunement restreint! Par contre, je consens que les prix sont quand même élevés. Il existe plusieurs petits revendeurs qui offrent des services à petit prix avec du download illimité.

  2. Merci pour ton commentaire, Justin!

    En fait, j’ai deux problèmes bien distincts:

    1. le fait qu’il y ait des limites (Vidéotron et Bell n’ont pas de limites, eux… pourquoi eux et pas nous?);
    2. les prix sont hors-de-contrôle dans un contexte de duopole où, au final, les consommateurs voient leurs choix réduits.

    Ceux qui lisent cet article sont des internautes et bien qu’on pourrait se conforter en disant qu’on atteint pas nos limites, c’est quand même inquiétant de savoir que ces limites sont désormais imposées à presque tout le monde.

    C’est vrai que des fournisseurs comme Médiom (à Québec) offrent des transferts illimités pour 5$ de plus, par mois, sur le forfait choisi mais le fait que cette option n’existe ni chez Vidéotron, ni chez Bell, devrait nous faire réfléchir…

  3. Mon cher Justin…Je ne pense pas qu’il y a exageration. Tout dépend de ce que tu fait sur le web. Si tu va sur facebook ou tu surf toute la journéée y a pas de problèmes pour toi.

    Dans mon cas c’es différent. J’aime écouter mes series télé américaine en français, ma fille aime regarder des vidéo sur youtube, mon fils a un playstation qui prend pas mal de consommation quand il y a des mise à jour et qu’il download des extensions à ses jeux.

    Je dois vérifier ma consommation régulièrement pour ne pas dépasser ma limite et souvent à la fin du mois je dois leur dire de réduire leur consommation.

  4. Bell c’est $2.50 du Gig supplémentaire. Escroquerie.
    Au plus Bell charge $80, histoire de ne pas perdre trop de clients on imagine…

    Où est Anonymous quand on a besoin d’eux!

  5. Ce que les gens ne réalisent pas, c’est que Bell et Vidéotron (et Rogers dans le reste du pays) ne font pas pas juste ça pour faire de l’argent. On protège simplement les acquis.

    Parce que ces trois géants là ont également une panoplie de différents médias, comme des radios, des chaines de télé, des services de télé numérique. Donc, pour éviter que les gens délaissent les illicos et ExpressVu de ce monde pour aller vers Netflix et autre AppleTV du genre, on s’arrange pour que l’internet coute une fortune et que ça soit moins cher de garder les terminaux de télé numérique.

    C’est ÇA le vrai scandale, la vraie atteinte à la neutralité du net!

  6. Mais qu’attendez-vous pour vous abonner chez distributel? Si Bell est disponibler chez vous alors Distributel l’est aussi. Je paie 45.00 par mois pour du 6 megabit de bande passante (largement suffisant pour le streaming video, les téléchargements de fichier Peer to peer et les jeux en ligne). Je n’ai aucune surfacturation mensuelle après une certaine quantité de Gigs par mois. RIEN. Je peux trasnférer en aval et en amont des 500 go par mois et plus et aucun frais supplémentaire!

  7. Bonjour à tous,

    Je viens tout juste de tomber sur ce site et je suis content de voir qu’il y a au moins 1 autre personne dans cette province qui réalise, comme moi, à quel point la concurrence fait défaut.

    Si quelqu’un aurait des poches assez profondes, ce qui n’est pas mon cas, devrait amener en court Bell et Vidéotron pour concurrence déloyale qui est, à toute fin pratique, supposément TRÈS illégale dans notre pays…

    Voici, en chargeant un prix si prohibitif pour les seuils de bande passante, ils m’empêchent d’acheter un service concurrent, NETFLIX par exemple, pour avoir accès à un meilleur service de télévision et moins cher! Bizarre que les seuls au Québec qui limites la bande passante de cette façon, sont les même qui offrent aussi la télévision sur demande?

    Justin, je respecte ton opinion, mais le fait que tu trouve que 50 Go est suffisant ou pas, n’a pas sa place dans ce débat. Le fait que Vidéotron ou Bell brime mes droits (même si je suis 1 parmi des millions) en contrôlant TOUT l’accès à internet au Québec et en me chargeant plus cher pour aller “ailleurs” devrait être une question de légalité.

    De plus, cela directement empêche l’évolution technologique et culturelle ici au Québec! Je sais de quoi je parle… Je bosse en informatique et j’ai déjà eu 2 entreprises de haute technologie en Europe et aucune ici… Je me demande pourquoi! Mes concepts ne peuvent fonctionner ici car ils dépendent de la vitesse de la bande passante et le volume de données! 2 aspects limités, ici 🙁

  8. Les limites de download/upload sont de plus en plus stupides dans la réalité internet d’aujourd’hui avec des sites comme Netflix, YouTube, Tou.tv etc.

    Au moins, si ce n’était que ça! Malheureusement, au Québec, pour avoir un internet qui a une vitesse acceptable (par les normes actuelles) il faut payer un prix de fou comparé à ailleurs dans le monde.

    Est-ce que ça va changer? Non, parce qu’il n’y a personne qui se lève pour défendre la cause…

  9. Soyez prudents avec la nouvelle offre d’internet FIBE de Bell.

    Même si vous achetez le forfait Fibe 50/50, vous constaterez que vos téléchargements commenceront rapidement puis, à environ 5 Mo de téléchargement, la vitesse diminuera BEAUCOUP pour le reste.

    Autrement dit, Bell SURVEILLE ce que vous téléchargez et met rapidement le pied sur le frein, de son côté du réseau, pour vous EMPÊCHER de vraiment profiter de votre lien haute-vitesse.

    C’est aussi poche que ça.

    La vitesse pour des pages web est intéressante mais dès qu’on se met à télécharger de manière plus sérieuse, la vitesse diminue, de beaucoup (genre, le strict minimum pour éviter les plaintes).

    Bell n’a PAS changé.

    Bell Fibe 50/50 n’est qu’une offre commerciale parmi d’autres pour une vitesse qui, au final, n’a rien de bien impressionnant compte tenu du prix plus élevé payé par les clients.

    Dès que vous êtes plus actifs pour les téléchargements, sachez que Bell Fibe risque d’être encore MOINS RAPIDE qu’un simple lien ADSL à 8 Mo par seconde… c’est tellement enrageant de voir Bell continuer à ÉTRANGLER la bande passante de ses clients.

    La guerre contre le “throttling” de Bell ne fait que commencer.

    Vous payez pour de la vitesse mais dans les faits, vous ne l’avez que lorsque vos téléchargements sont “légers”. Dès que ça vient lourd (genre, YouTube et autres), la vitesse descends au “minimum” (genre, compte-goûtes)…

    Ne comptez pas sur le CRTC corrompu et vendu à Bell pour dénoncer cette indécente situation…

  10. il me semble qu’il existe une procédure très connue au Québec et je parle ici de recours collectif. C’est quoi qui empêche de le faire. L’autre moyen est une pétition d’au moins 1 million de citoyens et forcer le CRTC a prendre la décision qui s’impose. comme vous le constater même si on a pas les poches profondes il existe des moyens pour combattre ces 2 dinosaures qui contrôle tout sans aucune gêne.

  11. Qui démarre le site web pour la pétition moi j’embarque. Je me suis abonner a un service de cryptage (VPN) et je me rends compte que ma vitesse est réduite de 90%.

    Donc, videotron throttle la vitesse de tous les fichiers crypter… une belle manière de ce foutre de moi. C’est mon choix de cacher les fichiers volumineux que je transfert de mon cabinet vers mon ordi et vise versa!

    Le droit à l’anonymat ça ne ce discute pas!

    J’ai pratiquement l’impression qui viennent regarder dans mon frigidaire ou encore pire dans mes tiroirs à bobettes.

    Ce qu’ils font avec leurs services me rend malade, je paye des factures de fou à chaque moi ils rissent de nous.

  12. ce que dit CGelina est vrais

    Salut, je suis une victime de la fibe 50/50 modem noir de Bell, qui coute moins cher que la connexion ADSL, mais bienvenu aux mauvaises surprises. Dans 5 jours d’utilisation mon téléchargement indique 97 gig, chose qui ne m’est jamais arrivé auparavant avec le et des coupures pendant toute la journée, le plus enrageant le sang froid de ses employés, j’ai failli piqué une crise de nerf. solution je resile mon service avec ce vampire, donc mefiez-vous, et j’aimerai bien qu’on trouve tous une solution aux abus de ces voleurs.

  13. Honteux… il y a 10 ans que je suis au QC (originaire de France), et Videotron ou Bell sont encore à des années lumières des offres globales qui étaient disponibles avant mon départ (pour environ 20-30euros, on pouvait avoir la TV, internet illimité, téléphone mondial sans frais!!). Ici, ça fait 10 ans que non seulement c’est lent (on se fait limiter au stict minimum alors que la technologie est là), mais pour la TV, internet (loin d’être illimité) et le téléphone, j’en ai pour au minimum $150.

    Depuis quelques mois (merci Netflix et 4 ipads avec Netflix à la maison! 🙂 ), ma consommation a augmenté. De quoi dépasser 60Go par mois? pas sûr… (selon le tableau de conso de Videotron, je consommais en moyenne 3Go par jour). Mais bon, tanné d’acheter des blocs supplémentaires, j’ai décidé de passer au service supérieur (90Go/mois). Voila qu’au bout de 10 jours, je reçois un avis m’informant que j’ai déjà utilisé 50% de ma consommation mensuelle (soit près de 50Go en 10 jours!). Je n’ai pourtant pas changer mes habitudes d’utilisation! Ma moyenne de 3Go des derniers mois, et soudainement passée à près de 5Go!!

    Je cherche un moyen de vérifier ma VRAIE consommation, directement depuis mon modem (ou routeur)… en attendant, je vais redescendre mon forfait comme avant… et s’il y a un recours collectif à la fois pour la concurrence ET pour leur façon abusive de calculer la consommation, je suis partant à 100%!

    PS: je suis en train de regarder Distributel. C’est interessant, mais ça reste quand même élevé (est-ce que ça ne serait pas un Bell déguisé?!)

  14. j ai tombe sur ce site par hasard en cherchant un comparaison de bell et videotron sur google, pourkoi? dernierement j’ai quitter bell vers videotron a cause du prix qui devenu insupportable pour moi (85$) pour internet et telephone (internet limite a 60Gig); j ai opter pour videotron, mais…. la consommation sur videotron comaparant a bell et comme compare le curozene a l’essence ou l’essence au gazoil, je vois moins de video mais en verifiant la consaommation je trouve toujours plus de 2gig a la fin de la journee, apres 10 jours j ai depasse deja 25gig, chose jamais realiser pour moi avec bell pour 30 jours, hop, ici, j’ai tombe sur une autre occasion avec bell en attendant un autre alternative

  15. Comme d’autres, je suis tombée sur cet article pcq nous sommes passés de Bell à Videotron et soudainement nous avons consommé 95Go en UN seul mois !!!! Ce n’est jamais arrivé avec Bell. Nous avons regardé un nombre élevé de séries sur Netflix lorsque nous étions avec Bell et nous n’avons jamais dépassé notre limite. Ça veut dire quoi tout ça? Est ce que Videotron modifie les données? C’est à ni rien comprendre. Je vois que la même chose est arrivé à Nacer. Je commence a regretter d’avoir changé. Est ce que c’est parce que Videotron veut subtilement nous forcer à utiliser leur nouveau service qui ressemble à Netflix? J’en ai plus que marre de ces compagnies de merde! À quand la pétition????? Svp qqn qui s’y connait vraiment bien mettez la en ligne, c’est ridicule tout ça.

Laisser un commentaire

eget velit, Aliquam leo non sem,