Vous ne recevrez plus votre code ImpôtNet Québec

À lire aussi

Le coaching santé dans les médias sociaux

Les idées ne manquent pas dans le créneau des coachs de santé qui utilisent de manière intensive...

Les logements qui appauvrissent leurs locataires

La location d'un logement peut s'avérer pratique pour un locateur qui souhaite n'y rester qu'un temps...

Le 3e lien n’est pas aussi performant que le télétravail pour soulager le réseau routier

L'idée d'un 3e lien entre Québec sur la rive-nord et Lévis, sur la rive-sud, nous fait espérer...

Nombreux sont les contribuables québécois qui remplissent eux-mêmes leur déclaration de revenu, souvent à l’aide d’un logiciel ou d’un service web.

Au cours des années précédentes, comme en 2015 lorsqu’on a rempli une déclaration de revenus pour 2014, il nous fallait un code spécial pour soumettre le fruit de notre travail, à savoir le code ImpôtNet Québec.

Ce code nous parvenait, en début d’année, typiquement par la poste. On se demandait tout le temps ce que Revenu Québec nous voulait. Ça donne toujours un petit stress de voir des enveloppe de cette organisation reconnue pour s’en prendre à des citoyens et des entreprises avec une voracité peu commune.

Enfin bref, on recevait notre code et on le gardait dans nos dossiers jusqu’au moment de l’utiliser, une seule fois, au moment de soumettre notre déclaration de revenu, par voie électronique, via l’internet.

Puis, on pouvait jeter le code puisqu’on en aurait plus jamais besoin.

En soi, c’était un spectaculaire gaspillage de papier, d’encre et de frais postaux, sans oublier tous les employés nécessaires à la bonne marche de ces envois de millions d’enveloppes contenant un banal code numérique à 4 chiffres.

Nouveau, cette année

En 2016, au moment de produire votre déclaration de revenus de 2015, vous n’aurez pas reçu de lettre avec votre code ImpôtNet Québec puisque cette année, un tel code n’existe plus.

transmettre-sa-declaration-de-revenus-2016

se-connecter-a-mon-dossier

Revenu Québec utilisera principalement les informations que vous avez soumise, via l’interface de saisie de votre logiciel d’impôt (ou site web d’impôt) pour vous identifier, de manière fiable.

Plus précisément, ces deux champs seront validés, pour vous identifier:

  • votre numéro d’assurance sociale;
  • votre date de naissance.

Ainsi, c’est fini l’époque du code ImpôtNet Québec.

Pour le mieux

Disons que Revenu Québec ne manque pas d’information pour nous identifier. Un code ImpôtNet Québec avait le mérite d’être encore plus précis mais au final, c’était une étape inutile puisqu’on est déjà très bien fichés dans les dossiers de la puissante agence de perception du gouvernement du Québec.

Qui plus est, tout le monde a intérêt à soumettre honnêtement sa déclaration de revenu, avec les bonnes informations de contact, parce que les pénalités sont particulièrement sévères.

Avec la disparition de ce code et donc, une simplification du processus, personne n’ira se plaindre. Pour une fois que le gouvernement simplifie quelque chose, aussi bien le souligner!

Claude Gélinashttps://videos.claude.ca/
Passionné des communications numériques, du développement web, de l'infographie et des avancées technologiques, au sens large.

Laisser un commentaire

Plus récents billets

Service téléphonique débordé à la RAMQ

Le site web de la Régie de l'assurance-maladie du Québec (RAMQ) n'en fait aucune mention mais à...

Cannabis: l’âge légal passe à 21 ans dès le 1er janvier 2020

Les consommateurs de cannabis âgés de 18 à 21 ans devront se plier à la Loi 2, intitulée "Loi resserrant l'encadrement du...

Portrait des 0-5 ans au Québec

Entre les âges de 0 à 5 ans, les tout-petits dépendent entièrement de leur parent ou tuteur pour vivre. L’Observatoire des...

Stockage des données… dans du verre

Microsoft travaille présentement avec le Centre de recherche d'optoélectronique de l'université de Southampton, en Grande-Bretagne, sur le Projet Silica (ou "Project Silica",...

Stéphane Blais, candidat dans Jean-Talon

La démocratie directe intéresse de plus en plus d'électeurs qui apprécient cette approche présentement utilisée, avec succès, en Suisse. Après tout, pourquoi...

D'autres billets à découvrir

venenatis consequat. consectetur ut luctus Phasellus Praesent Aliquam mi, ultricies