Y aurait-il une employée compétente chez Bell ExpressVu?

Les citoyens de Québec qui sont abonnés chez Bell ExpressVu sont habituellement bien au fait de l’incompétence généralisée, chez ce fournisseur de télé numérique via satellite.

Jouissant d’une position de choix dans l’oligopole canadien la diffusion télévisuelle, Bell ExpressVu semble cultiver la médiocrité, dans tous ses services aux clients. Que ce soit le service à la clientèle, la facturation ou l’installation (souvent par des “sous-traitants” aux compétences très variables), le pourvoyeur autrefois Québécois mais désormais mi-Ontarien et mi-Américain multiplie les erreurs graves qui n’ont pas leur place dans une compagnie qui se prétend sérieuse.

Mais après avoir attendu des heures au téléphone, s’être fait transférer puis raccroché la ligne au nez, sans oublier toutes les menteries et autres inepties des vendeurs à commissions et les erreurs endémiques à la facturation, se pourrait-il qu’il y ait une seule employée compétente chez Bell ExpressVu?

Et bien, il semble qu’il y en ait au moins une (1) et c’est tellement surprenant que ça mérite un article complet pour en parler — c’est dire le niveau d’insatisfaction sans précédent contre Bell ExpressVu!

Elle s’appelle Annie Benoît et porte de le titre (bien flou) de “supérieure” alors pour lui parler, afin de régler une fois pour toutes vos problèmes, vous devrez la demander… que dis-je, l’exiger.

En lui parlant, vous remarquerez tout de suite à quel point elle tranche avec les “peddlers” de bas étages qui vous répondront avant elle. Tellement qu’on se demande si elle n’est pas une stagiaire qui n’est que de passage chez Bell, le temps de prendre un peu d’expérience avant d’aller travailler pour une compagnie sérieuse mais non, il semble qu’elle soit un véritable employée de Bell.

Ainsi, je tiens à féliciter cette employée qui a résolu un problème vieux de quatre (4) mois que trois (3) supérieurs et une bonne dizaine de “commis” (ou d’agents, c’est selon) n’ont pas réussi à résoudre. C’était tellement simple et pourtant, il a fallu qu’une Québécoise “pure laine” se présente dans ce paysage de médiocrité institutionnalisé pour -enfin- faire ce qu’il faut pour me rendre heureux et au prix que je paie tous les mois, c’est un gros minimum.

Si vous avez trouvé d’autres bons employés chez Bell ExpressVu, ne vous gênez pas pour les nommer et ainsi célébrer leur professionnalisme publiquement mais bon, je suis d’un naturel réaliste, je ne crois pas qu’il y aura beaucoup de réponses à cette invitation…

Tags: annie benoît, supérieure, bell, bell expressvu, expressvu, express-vu, télé numérique, service, clientèle, salc, assistance téléphonique, télé satellite, service de télé, québec, employés, commis, agents, médiocrité, incompétence, compétence, professionnalisme

Claude Gélinashttps://videos.claude.ca/
Passionné des communications numériques, du développement web, de l'infographie et des avancées technologiques, au sens large.

1 COMMENTAIRE

  1. Wow,

    Au cours des multiples conversations que j’ai dû passer à travers avec une multitude de représentants de Bell, certains parmi lesquels je ne pouvais même pas comprendre le langage, je n’ai pas eu la chance inouïe de rencontrer la compétence notée par le rédacteur de cette lettre.

    Quand même, à titre de client de Bell mais aussi de retraité de Bell après 36 ans, je suis porté à croire que cette perle rare existe.

    Lors de mon prochain problème, j’espère tomber sur Annie Benoit.

    Comme quoi les miracles existent!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus récents billets

Nombre record de jets au FEM de Davos, en 2020

À voir le nombre effarant de jets ultra-polluants qui se disputent les pistes d'atterrissage autour de Davos,...

RDL: Andrée Laforest ne veut pas être dérangée

Pour ceux qui ne connaissent pas Andrée Laforest, c'est la députée caquiste pour Chicoutimi qui officine en tant que:

La Régie du logement sert mal les locataires

Au Québec, les locataires qui habitent des appartements peuvent faire appel à la Régie du logement (RDL). À titre...

Service téléphonique débordé à la RAMQ

Le site web de la Régie de l'assurance-maladie du Québec (RAMQ) n'en fait aucune mention mais à l'usage, il appert que le...

Cannabis: l’âge légal passe à 21 ans dès le 1er janvier 2020

Les consommateurs de cannabis âgés de 18 à 21 ans devront se plier à la Loi 2, intitulée "Loi resserrant l'encadrement du...

D'autres billets à découvrir